NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le Président François Bozizé et la parité homme/femme

Par Etienne Vikoma/Acap - 14/03/2012

Il a réceptionné le mémorandum relatif au nouveau projet de loi portant sur la parité homme/femme, à l’occasion des festivités marquant la 35ème Journée Internationale de la Femme à Bangui

 

Les signataires de ce mémorandum ont demandé au Président de la République: - de veiller à la mise en œuvre effective des conventions, traités, résolutions, déclarations et les autres instruments juridiques internationaux visant la promotion de l’égalité de genre; - de veiller à l’adoption de la loi sur la parité hommes et femmes; -de prendre en compte la parité dans tout processus de nomination aux postes de prise de décision; Et de veiller à la revalorisation du statut de la femme centrafricaine en général et celle du monde rural en particulier.

Au Président de l’Assemblée Nationale: -de veiller au vote dans un délai raisonnable de la loi sur la parité hommes et femmes en République Centrafricaine; - d’inciter le parlement à voter des budgets sensibles au genre dans tous les secteurs; -de veiller à l’application par le gouvernement des instruments juridiques internationaux visant la protection des femmes contre la discrimination et violence à leur rencontre.

 


© rtl.fr
A quand la parité Homme-Femme dans tous les domaines?
Au gouvernement: de traduire en acte concret les Objectifs du Millénaire pour le Développement; - de poursuivre la vulgarisation de la CE/DEF; - de veiller à la mise en œuvre effective de la politique nationale de l’égalité et de l’équité; - de faire diligence pour l’accélération de la révision du code de la famille; - de mettre en place des politiques et des programmes de création d’emploi pour les femmes, les jeunes, les handicapés et les minorités; - d’impliquer pleinement les femmes dans les mécanismes de prévention, de gestion et de règlement de conflit ainsi que des opérations de maintien de la paix; d’assurer l’intégration du genre dans les législations, politiques et programmes; - de mettre en place un Observatoire National du genre et d’allouer un budget conséquent pour évaluer la mise en œuvre de la politique nationale de l’égalité et de l’équité.

A la communauté internationale, ces femmes la supplient – d’appuyer les efforts du gouvernement dans la promotion du genre; - de renforcer les capacités techniques, matérielles et financières des organisations non gouvernementales en général, les organisations des femmes et des jeunes en particulier.

Au patronat: - d’inscrire des stratégies intégrant la parité homme et femme dans leur offre d’emploi et les plans de carrière; - de prendre des mesures incitatives pour attirer les femmes et les jeunes dans les secteurs privés; Et de favoriser une meilleure articulation du point de vue professionnel et familial des salariés.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués