FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Centrafrique: La Banque Mondiale soutient le Projet d’appui au système de santé

Par Pacôme Pabandji - 13/03/2012

Quatre régions sanitaires englobant neuf préfectures, sont prises pour cible dudit projet

 

Une réunion a été organisée dans la salle de conférence du laboratoire national le lundi 12 mars 2012 à Bangui. Le but de cet atelier était la publication des documents du Projet d’Appui au système d’appui au système de santé en République Centrafricaine (PASS). Deux documents ont été présentés, notamment le Plan de gestion des déchets biomédicaux et le Cadre de planification pour les peuples autochtones. M. Gaston Sorgho de la Banque mondiale a pris la parole pour présenter le Projet d’appui au système de santé en République Centrafricaine. Dans son intervention, il a précisé que quatre régions sanitaires qui englobent neuf préfectures, sont prises pour cible.

 


© journaldebangui.com
Les responsable du Pass autour de la table
Dans ces préfectures où le projet sera exécuté, pour des questions environnementales et sociales, il y a des préoccupations qui sont de deux ordres: Le fait qu’on pense qu’avec l’accroissement de la productivité, il est fort possible qu’il y ait plus de déchets biomédicaux qui seront produits par les services de santé. La Banque mondiale est très sensible à cette question, d’où la demande au ministère de la Santé publique, de la population et de la lutte contre le Sida, de réactualiser le plan de gestion des déchets biomédicaux qui avait été élaboré et mis en place dans le cadre du projet multisectoriel qui s’occupait du VIH/SIDA et de la santé de l’éducation. Il a été demandé aussi au gouvernement de rendre cela officiel au niveau du pays afin que la population puisse en être informée.

Dans certaines régions cibles, une partie des populations indigènes (pygmées) recouvrent la population ciblée. Comme ces populations n’ont pas forcément accès aux soins de santé comme tout le monde, la préoccupation est qu’on devrait faire attention pour que ces populations bénéficient aussi de ce projet au même titre que les populations ordinaires. Normalement, quand des projets touchent les populations de ce genre, on fait beaucoup attention à ces populations afin qu’elles puissent utiliser un peu plus des services de santé et bénéficier aussi du projet. A ce titre, il y a eu un plan pour l’accroissement de l’utilisation des services par ces populations indigènes qui a été élaboré et dans ce plan il y a un certain nombre de mesures qui ont été prises pour faciliter l’accès aux services à ces populations.

Contexte du projet: Le projet vise la préparation du nouveau projet de la République Centrafricaine qui va être présenté à la Banque Mondiale.
Objectifs majeurs: Aider le gouvernement à accroître le niveau de fréquentation et d’utilisation des formations sanitaires; Améliorer la qualité de services de santé maternelle et infantile et touchera environ 2,5 millions de personnes, soit 2/3 de la population de la République Centrafricaine.
Coût: 15 Millions de Dollars de crédits et 9.6 Millions de dollars de dons = 25 000 000$

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués