SOCIéTé  |    

Les entreprises de gardiennage appelées à régulariser leurs situations

Par Fleury Koursany - 27/02/2012

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation leur a donné trois mois pour mettre à jour leur situation

 

Au cours donc d’une réunion qu’il a tenu avec les gérants des sociétés de gardiennage, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a déclaré qu’il est bien connu que votre secteur d’activité n’est pas encore réglementé et nombre d’entre vous en profite pour exercer sans se déclarer au préalable à l’administration. Et quand bien même certains le font, ils n’ouvrent pas de compte réguliers dans les banques de la place, ne paient pas leurs impôts, ne paient pas leurs personnels ou n’immatriculent pas leurs personnels à la sécurité sociale. Plus grave, rajoute le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, il en est, semble-t-il qui profitent de l’absence de réglementation pour se livrer à des activités attentatoires à la sécurité de l’Etat.

 


© bakuba.centerblog.net
Des compagnies de sécurité privées prennent souvent la place de la police
Ainsi, il lui a été rapporté que certaines d’entre les sociétés de gardiennage se livreraient à des activités incompatibles avec leurs professions, que d’autres détiendraient des armes létales, que d’autres encore exporteraient leurs services vers des pays étrangers, etc. C’est pourquoi précise le ministre Josué Binoua, qu’il nous faut mettre de l’ordre dans ce secteur important de la protection, de la surveillance, de la dissuasion qui contribue au maintien de l’ordre, de la sécurité, de la paix. Nous devons ensemble faire de telle sorte que tout aille selon des règles claires, précises et obligatoires afin d’identifier les brebis galeuses de la profession qui dénaturent cette belle image de votre domaine, a-t-il ajouté.

Le membre du gouvernement leur a aussi demandé de produire sous trois mois leurs statuts ou leurs déclarations, leurs immatriculations au registre de commerce et du crédit mobilier, leurs comptes bancaires, leur N.I.F, leurs immatriculations à la sécurité sociale, et tout ce dont elles se prévalent pour exercer leurs métiers. L’objectif étant de bien connaître leurs activités afin d’élaborer des textes adaptés à leurs situations.

 

 
MOTS CLES :  Entreprises   Gardiennage   Décentralisation   Mise Jour 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués