INTERVIEW  |    

Mme Antoinette Montaigne, conseillère à Bussy St-George en France

Par Luidor NONO - 23/02/2012

Elue de la majorité présidentielle, elle revient sur son engagement et nous parle des projets de coopération décentralisée avec les localités centrafricaines

 

Quand on voit sur votre parcours avec un doctorat en droit de la jeunesse. Plus précisément quels sont les débouchés?
J’ai toujours été intéressée par tous les sujets de société. C’est une qualité bien centrafricaine de s’intéresser aux autres et qui m’a structuré durant mon enfance et qui m’a permis en arrivant en France de m’intéresser, en faisant des études de droit, à la question de la délinquance des jeunes issus de l’immigration dans les banlieues. Voilà ce qui justifie cette étude doctorale à Panthéon Assas et qui m’a permis de présenter un doctorat en 1999 sur cette question.

Comment êtes-vous arrivée à Bussy St-Georges?
Je suis arrivée à Bussy St-Georges dans le cadre d’un projet familial, il y a 21.

Maintenant, vous êtes une élue de cette localité. Qu’est-ce qui vous a motivé à vous présenter?
Etre citoyenne, là où on vit. Il faut s’intéresser à son entourage, à ce qui se passe. De mon engagement, je me suis beaucoup enrichie. Je vois comment les autres organisent leur travail, la force de l’engagement pour développer leurs sociétés, leurs pays, leurs enfants, leurs familles, et pourquoi pas nous? Pour information, je suis de la majorité présidentielle. Je suis arrivée dans cette ville qui est une ville centriste.

 


© Centrafrique Expertise
Mme Antoinette Montaigne
Il n’y a pas eu des difficultés par rapport à la base, comment vous avez senti cette adhésion de la communauté de Bussy à vous élire?
Il faut dire que Bussy est une ville cosmopolite, une ville nouvelle où il y a différentes communautés. Ce sont des gens ouverts qui font attention aux uns et aux autres. Au conseil municipal, toutes les origines sont représentées: l’Asie, les Antilles, l’Afrique noire, le Maghreb, la France métropolitaine. Nous vivons tous ensemble.

Si on vous demande aujourd’hui de parler de cette coopération décentralisée, qui a été l’objet de votre communication au Cabango?
L’objet de ma communication est un appel. Un appel à la solidarité, un appel à l’engagement pour que nous puissions ensemble aller à Mbaïki, aller aussi dans d’autres villes de Centrafrique qui ont vraiment besoin de la solidarité internationale parce que la République centrafricaine sort d’une grande crise politique, sociale et économique. Ce pays a besoin de la solidarité, des nouvelles méthodes de travail pour s’adapter à l’évolution du monde.

A côté, on voit la ville de Billère, quelle est la démarche, le processus qui fait que finalement au lieu d’une coopération bi, on en arrive à tri ?
Une coopération trilatérale parce qu’il y a un responsable associatif d’origine centrafricaine à Billère qui a incité cette ville qui souhaitait faire une coopération en Afrique de l’ouest à venir en Centrafrique. Comme nous sommes une collectivité française et que nous agissons en coopération internationale, le ministère des affaires étrangères est informé de notre démarche.

Pourquoi Mbaiki, quels sont ses avantages?
Mbaiki est une ville attachante avec une culture traditionnelle qui a conservé ses valeurs, qui a un potentiel de développement important, qui a une culture pygmée aussi, qui est à proximité de Bangui avec un accès d’une heure de route, donc il y a tout cela. Et puis c’est l’une des premières collectivités centrafricaines, c’est aussi une région historique où il y avait la Cour impériale de Beringo. Ça fait partie de l’histoire qui a fait connaître le pays, Mbaiki est aussi la région des Présidents centrafricains Bokassa, David Dako, c’est donc une région fascinante.

 


© journaldebangui.com
Mme Mme Antoinette Montaigne lors du Cabango Networking à Paris
La présence des pygmées est-elle un atout?
Ces pygmées sont adorables. C’est un exemple de modération et de civilité, c’est-à-dire que ce sont des gens qui sont très doux, chaleureux, qui ont un savoir-faire, qui vivent en harmonie avec leur environnement. C’est ça le développement durable, on a beaucoup à apprendre des pygmées.

Puisque cette coopération décentralisée est en train de se mettre en place, est-ce que vous avez rencontré des difficultés ou tout se passe normalement?
Il y a toujours des difficultés puisque c’est un pays qui sort d’une crise. Maintenant, la difficulté c’est surtout les moyens qui manquent à Mbaiki, tant au niveau de la mairie elle-même en tant que collectivité qu’au niveau de la population qui est touchée par la pauvreté et des problèmes de santé. Tout cela nous permet bien sûr de mesurer la nécessité de cette solidarité avec Mbaiki. Mais on va y travailler pas à pas, pas seuls, mais avec les habitants de Mbaiki, pour définir les urgences, les évaluer ensemble et mettre en place un plan d’actions.

Au niveau de votre collectivité ici, quelles sont les perspectives?
Les perspectives politiques, c’est qu’on est dans un mandat qui finit en 2014, et donc, je continuerai d’agir parce que Mbaiki est aussi ma ville. Tout à l’heure, je me suis présentée brièvement, je n’ai pas voulu revenir sur ça parce que ce n’était pas l’objet de ces échanges. Je suis présidente des Elus de la diversité, donc je suis à la tête d’un certain nombre d’élus qui sont originaire de l’Asie et de l’Afrique. Nous allons travailler ensemble pour élargir nos rangs et peser politiquement dans les décisions qui concernent les personnes françaises ou non françaises, les citoyens d’origine étrangère et notamment africaines en France demain.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués