FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Centrafrique: 200 vaccins offerts à un orphelinat

Par Pacôme Pabandji - 22/02/2012

Le geste de l’Institut Pasteur de Bangui vise à prévenir l’hépatite B

 

L’institut Pasteur de Bangui a procédé à la vaccination contre le virus de l’hépatite B de 200 enfants orphelins. Ces enfants sont issus de l’orphelinat Action pour la compassion en Centrafrique (ACC) situé au pk13 sur la route de Damara. Cette vaccination est gratuite puisque les frais sont couverts par l’Institut Pasteur de Paris qui a volé au secours de la branche Centrafrique de la même institution. Le vaccin contre le virus de l’hépatite B a été introduit par l’Organisation mondiale de la santé auprès de la République centrafricaine à partir de l’année 2008. Pour Mme Marie Thérèse Boubandé, Directrice de l’orphelinat qui a bénéficié gracieusement de cette vaccination, c’est un honneur pour elle que son centre ait bénéficié d’un tel privilège, venant l’Institut Pasteur. La vaccination concerne les enfants âgés de 2 à 14 ans. Quelques phases se sont déroulées en présence du Docteur Mirdad Kazanji, Directeur de l’Institut Pasteur de Bangui et de Mme Muriel Vray représentant l’Institut Pasteur de Paris qui ont respectivement tenus des enfants pour les faire vacciner.

 


© journaldebangui.com
Dr Mirdad Kazanji, Directeur de l’IPB et Mme Muriel Vray de l’Institut Pasteur de Paris participe à la vaccination des orphelins à Bangui
Selon les données épidémiologiques de l’Institut Pasteur de Bangui, le taux de prévalence à Bangui de l’hépatite B chez les enfants est de 10%, mais 22% des enfants de 0 à 15 ans ont déjà été en contact avec le virus. Toujours selon la même étude, le taux de prévalence chez les plus de 15 ans, élèves et étudiants, est de 15%. L’objectif de cette vaccination lancée par l’Institut Pasteur de Bangui est de faire éviter l’hépatite B au maximum des enfants orphelins qui sont pas encore en contact avec le virus, d’où, des vaccins de rappel gracieusement administrés par l’Institut Pasteur de Bangui. Dans six mois, ils le seront encore afin que ces enfants soient complètement protégés de l’hépatite B. L’hépatite B est une maladie due à un virus qui attaque le foie. Parfois, elle guérit toute seule mais chez plus de la moitié des personnes atteintes, elle devient chronique et finit par provoquer une cirrhose ou même un cancer de foie. A Bangui, le vaccin contre le virus se fait à l’Institut Pasteur.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués