NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Sénégal: Dans l’attente de la validation des candidatures

Par Idriss Linge - 26/01/2012

On connaîtra bientôt le nom des candidats à la présidentielle sénégalaise du 26 février prochain, une attente sous tension selon des observateurs

 

Wade sera-t-il candidat à l’élection présidentielle du 26 février prochain au Sénégal, Il n'y a quasiment plus un suspens. Pour certains observateurs, l’attente crée un climat de tension. Cette atmosphère qui résulte de la contestation par l’opposition et des organisations de la société civile de la candidature du président sortant, qu'ils considèrent comme illégale, parce que la constitution sénégalaise limite à deux, le nombre de mandats du président de la république. Le président Wade et ses partisans ne contestent pas cette limitation, mais ils estiment que leur candidat, élu en 2000 et en 2007, n’a fait qu’un seul mandat sous le régime de la nouvelle constitution adoptée en 2001. Cette controverse qui doit être tranchée par le Conseil constitutionnel, fait craindre des débordements violents à cause des prises de position musclées des protagonistes. Au pouvoir on se dit prêt à faire face aux perturbateurs et c’est la mobilisation générale pour barrer la route à la candidature de Wade. La République s’est dotée des moyens de se défendre. Ce sont des moyens légaux et nous les utiliserons sans état d’âme. Car pour le candidat Wade, il ne sera pas question d’accepter, alors qu’un peuple de 12 millions et demi veut voter dans la paix, que des groupuscules qui ne représentent rien veuillent troubler la situation, a déclaré Abdoulaye Wade 85 ans et en la quête d’un autre mandat. Pas suffisant pour impressionner les partis de l’opposition. Pas d’élection si la candidature de Wade est validée y affirme-t-on.

 


© www.interet-general.info
On ne veut pas du candidat Wade au Sénégal
Déjà, un arrêté ministériel interdisant toutes manifestions du jeudi 26 au lundi 30 janvier 2012 - période pendant laquelle le Conseil constitutionnel statut sur les dossiers des candidats à l’élection présidentielle - a été pris. Les autorités sénégalaises affirment dans l’arrêté, vouloir: éviter toute pression, dans un sens ou dans un autre, sur cette haute institution (le Conseil et lui permettre d’accomplir sa mission dans le calme et la sérénité. Pour certains observateurs, l’issue de la décision du Conseil constitutionnel sénégalais ne fait l’ombre d’aucun doute. Wade a agi comme s’il connaissait déjà le verdict des juges constitutionnels. Et concernant cette liste, aucun nom n’est susceptible de faire des vagues si ce n’est le sien. Si grabuge il devait y avoir, ce ne serait à priori pas en raison de l’absence mais bien de la présence du nom de Gorgui sur cette liste, dont l’attente tient tout le pays en haleine. Si on essaie de lire entre les lignes cette mesure interdisant les manifestations, on découvre un scoop, celui de la validation de la candidature d’Abdoulaye Wade à la présidentielle du 26 février prochain fait remarquer le journaliste San Evariste Baro de l’observateur Paalga.

Le président Wade, a déposé, auprès du greffe du Conseil constitutionnel sa candidature à l'élection présidentielle, prévue le 26 février prochain au Sénégal. La candidature a été déposée par son Premier ministre et directeur de campagne, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui s'est déclaré optimiste quant à sa recevabilité. Selon lui, cette candidature remplit toutes les conditions fixées par la loi. Pourtant une bonne partie de la classe politique sénégalaise et certains dirigeants parmi les grandes puissances affichent leur désaccord à cette initiative. Les Etats-Unis eux l’ont fait savoir par la voix de son sous-secrétaire d’Etat aux affaires africaines, William Fitzgerald, interrogé par la Radio France Internationale (RFI).

 

 
MOTS CLES :  Sénégal   Campagne   élection   Wade 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués