SOCIéTé  |    

Centrafrique: La journée des martyrs devient semaine nationale de la jeunesse

Par Pacôme Pabandji - 20/01/2012

Elle était présidée par M. Faustin Archange Touadéra premier ministre et chef du gouvernement

 

Il représentait personnellement le Chef de l’Etat. Plusieurs ambassadeurs et représentants des institutions diplomatiques en Centrafrique, des membres du gouvernement, des membres du collectif des étudiants de 1979, des élèves des différents établissements scolaires y compris le lycée des Martyrs, étaient aussi présents sur la place des martyrs, lieu de la célébration.

 


© journaldebangui.com
Le dépôt de la gerbe de fleurs devant le moment des martyrs
La cérémonie a démarré avec la remise des prix du mérite centrafricains, de la reconnaissance et des meilleures actions en faveur de la jeunesse centrafricaine. Ainsi, le premier prix est revenu à M. Michel Gbezera-Bria, ancien ministre d’Etat, le second à M. Sylvain Ndoutingaï ministre d’Etat aux finances et au budget, le troisième à la représentante résidente de l’UNFPA et le dernier prix était décerné à M. Alfred Le grand Ngaya. Après la remise des prix aux lauréats, Mlle Ines Ngope a présenté son poème sur le rôle de la jeunesse dans le développement.

 


© Journalducameroun.com
Les élèves du Lycée des Martyrs sur la place des cérénomies
En assistant honorant la journée des martyrs, le Premier ministre Faustin Archange Touadéra a procédé à la clôture de la Semaine nationale de la jeunesse à Bangui. Elle naît des cendres de la Journée nationale des Martyrs, célébrée chaque année le 18 janvier et commémorant le massacre des écoliers, élèves et étudiants par le régime impérial de Jean-Bedel Bokassa. La particularité de la semaine de la jeunesse dorénavant consiste pour les jeunes, réunis au sein de leur organisation dénommée «Conseil National de la Jeunesse» à attribuer des prix aux organismes internationaux, personnalités politiques et publiques pour leurs implications dans les questions intéressant la jeunesse.

Les autorités se sont ensuite rendues devant le monument des Martyrs pour y déposer les gerbes de fleurs, la sonnerie aux morts et l’hymne national ont mis fin à la Semaine Nationale de la Jeunesse cette année.Rappelons que cette journée est célébrée le 18 janvier pour rendre hommage aux jeunes élèves et étudiants, victimes d’un massacre sous le régime de Jean Bedel Bokassa en janvier et avril 1979.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les prix remis sont:
  • -le prix spécial de la jeunesse est attribué à M. Michel Gbézéra Bria, conseiller à la Présidence de la République ;
  • le prix spécial du patriotisme est décerné à M. Sylvain Ndoutingaï, Ministre d’Etat aux Finances et au budget ;
  • Le prix spécial de la reconnaissance est accordé à l’Organisation des Nations Unies pour la Population (UNFPA) ;
  • enfin, le prix d’encouragement est délivré à M. Alfred Ngaya Legrand, Directeur général de la Jeunesse au Ministère de la Jeunesse, des Sports, des Arts et de la Culture.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués