CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Centrafrique: Michel Wesse-Kpamo Ouedane ambassadeur de rencontres internationales

Par Pacôme Pabandji - 16/01/2012

L’écrivain, comédien et conteur est rentré au bercail après avoir passé près de deux mois au Cameroun

 

Il participait à deux grandes rencontres internationales que sont le Festival des moments de conte (FESMOC)et le Carrefour international des cultures anciennes et contemporaines de Kribi (CICACK). Chaque année, le Cameroun pays voisin à la République centrafricaine, organise des rencontres culturelles internationales auxquelles participent de nombreux artistes selon les catégories. Pour l’année 2011, c’était la 12ème édition organisée avec le soutien de la mairie de Sa’a, une localité située à 72 km de Yaoundé. En plus du Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo et la Côte d’ivoire étaient invités à ces Festivals.

 


© journaldebangui.com
Le conteur Michel Wesse-Kpamo Ouedane sur scène
La République centrafricaine a été représentée par le jeune artiste Michel Wesse-Kpamo Ouedane dit Wess âgé de 30 ans. Ce jeune qui est un conteur doué a produit plusieurs spectacles. Il a même été sollicité pour faire partie du comité d’organisation, une tâche qu’il a accomplie avec tact. Au cours de ce déplacement, Wess a également honoré de sa présence une autre rencontre internationale dénommée "Carrefour international des cultures anciennes et contemporaines de Kribi (CICACK)" toujours au Cameroun dont la 4ème édition s’est déroulée du 19 au 23 décembre 2011. Pour cette rencontre qui a regroupé des artistes pluridisciplinaires, Wess y a participé en tant que conteur. Six pays ont été représentés parmi lesquelles il y avait la France.

L’artiste conteur et écrivain centrafricain Michel Ouedane a arrêté ses études supérieures en 2ème année de mathématique-physiques pour se consacrer à l’art et à la culture. En plus de son talent dans le conte et au théâtre, Wess a écrit ou a contribué à plusieurs parutions, des recueils collectifs dont Parole du cœur de l’Afrique, Cœur de Foot, Un cri dans le plein… Il compte mettre en place l’ «Association socioculturelle Les transparents» avec laquelle il veut déjà lancer un évènement en Avril 2012 dénommé «la fête des mots non dits», mais aussi il a prévu la création d’une pièce de théâtre «Affaire Kongo n’est pas Zaïre». Et pourtant, Wess se plaint des difficultés à trouver un contrat de production, du manque de financement, du manque de lieu de production et d’un manque de public à ses spectacles.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués