NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le président engage les centrafricains au travail pour s’affranchir de la misère

Par Fleury Koursany - 02/01/2012

La Saint-sylvestre en Centrafrique a été marquée par le traditionnel souhait des vœux du nouvel an du Chef de l’Etat aux Centrafricaines et Centrafricains

 

Dans ses vœux du nouvel an 2012, le Président centrafricain, après avoir passé en revue la situation politico-socio-économique du pays, a engagé les filles et fils du Centrafrique au travail pour s’affranchir du carcan de la misère et de la pauvreté.

 


© acap-cf.info
Le président Bozizé lors de la journée internationale de la paix au Palais du peuple à Bangui
Le travail pour s’affranchir de la pauvreté
Je lance un appel patriotique à chaque centrafricain de prendre son travail à cœur, en lui donnant le meilleur de lui-même pour que le slogan du Kwa Na Kwa ne soit pas un vain slogan mais qu’il contribue réellement à affranchir de la misère et de la pauvreté, a déclaré le président de la RCA. S’étant rendu compte ainsi que jusque là, les valeurs mêmes de ce slogan-parti qu’il a fondé il y a quelques deux années ne sont pas encore ancrées dans les valeurs républicaines pour que les Centrafricaines et Centrafricains se l’approprient. Le chef de l’Etat a aussi lancé un autre appel patriotique aux forces de défense et de sécurité d’accomplir leur mission dans la discipline je lance donc d’abord un appel patriotique aux forces de défense et de sécurité qui travaillent parfois dans des conditions difficiles, de persévérer et d’accomplir leur mission dans la discipline, l’ordre et la dignité.Car en dépit de la résurgence de quelques poches de menaces touchant à la sécurité des biens et des personnes, chefs d’œuvre des mouvements rebelles mais aussi des forces régulières, de tels comportements criminels hautement répréhensibles ne sauraient longtemps être tolérés, a précisé le Chef de l’Etat centrafricain.

A cet effet, avoue-t-il que la tragédie-comédie n’a que trop duré et il est temps que les autorités constituées de l’Etat prennent leurs responsabilités pour veiller sans concessions pour y mettre fin. Histoire de rassurer les filles et fils du Centrafrique dont la priorité, comme, mentionné par le président de la République «est et demeure la paix et la sécurité, qui conditionnent les activités de tous les autres secteurs de la vie nationale».

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués