SOCIéTé  |    

Centrafrique: Les trois jours de prière qui divisent

Par Fleury Koursany - 02/01/2012

C’est par arrêté du ministre en charge de l’Administration du territoire et de la décentralisation que trois jours de prière avaient été «décrétés» du 28 au 30 décembre

 

Selon les termes même de cet arrêté ministériel, les Centrafricaines et Centrafricains, sur toute l’étendue du territoire national, devaient jeûner et prier pour le pays. Un arrêté ministériel qui a divisé les filles et fils du Centrafrique d’autant plus que la foi, comme l’avait si bien dit l’ancien archevêque de Centrafrique, l’actuel Médiateur de la République, Paulin Pomodimo «ne se décrète pas». Marie-France est chrétienne catholique et affirme pour sa part que «l’initiative ministérielle visant à jeuner durant trois jours pour le pays est à encourager. Nous avions connus des situations difficiles au cours de cette année qui s’achève et pour entamer celle qui commence, quoi de plus normal que de confier les destinées de notre pays à l’être suprême?». Son de cloche partagé par Mademoiselle Phénicia Carmen qui fréquente le temple Renouveau Charismatique dans le 5èmearrondissement de Bangui. Pour cette dernière, «c’est Dieu qui nous protège ce pays et rien que pour cela, nous devrons au moins être reconnaissant pour cela et lui consacrer trois jours de notre existence».

 


La "foi ne se décrete pas" dixit Msgr Paulin Pomodimo
Si les uns soutiennaient cette initiative ministérielle émanant du pasteur Josué Binoua, ministre en charge de l’Administration du territoire et de la décentralisation, ils étaient plus nombreux à dénoncer cette pratique. Pour Gérard, vendeur ambulant habitant le quartier Bazanga, « la RCA est un Etat laïc qui devra respecter les droits des uns et des autres. On ne va quand même pas demander à nos compatriotes musulmans de consacrer encore trois jours de jeune afin de prier pour le pays. C’est purement de l’illusion puisque la prière, ça ne se force pas». «J’aurais aimé voir les ministres et tous ceux qui soutiennent cette initiative s’enfermer dans une église et se consacrer durant trois jours à la prière», a déclaré pour sa part Jérémie. Ce dernier soutient pour sa part que «dans ce pays, nous manquons déjà de tout même du minimum vital. Nous ramassons au levée du soleil jusqu’à ce qu’il couche ce qui permet de nous remplir les boyaux pour espérer survivre. Mais quand on nous demande de surseoir à tout ça rien que pour prier, c’est inconséquent de la part de ceux qui ont pris un tel texte. Nous voulons bien que le pays soit en paix pour qu’il aille de l’avant mais ce n’est pas à nous de nous priver pour que les personnalités de la République qui pillent les richesses sans penser aux autres puissent continuer à nous à se la rouler tout doucement dans la fraicheur alors que nous sommes des vrais attaquants du soleil qui gagnent nos vies sous le chaud soleil du moment».

Et pour couronner ce volet de la chose, Cédric, étudiant en 4ème année de droit à l’Université de Bangui rajoute, «le soir au moins, ils ont un dîner bien garni alors que nous, nous n’avions même pas de quoi se mettre sous la dent le matin si ce n’est la solidarité qui nous permet de nous entraider. Ceux qui soutiennent que c’est Dieu qui nous épargne les évidences peuvent me dire pourquoi Dieu refuse de faire partir du territoire centrafricain les rebelles de la LRA et de Baba Laddé qui tuent, pillent et assassinent nos compatriotes sous l’œil complice d’un gouvernement dont l’irresponsabilité est plus que patent? Franchement, c’est mal pensé cette fois-ci comme depuis toujours sous le régime actuel à l’approche des fins d’années». Ainsi va la vie en Centrafrique dans un pays où la politique et le religieux se mêlent et s’entremêlent avec des hommes politiques qui, culte de la personnalité oblige, sont obligés de faire la volonté du «prince». Histoire aussi de préserver leurs arrières.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués