NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le Burundi accueillera la 34ème réunion de l’UNSAC

Par Fleury Koursany - 30/12/2011

La 33e réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies a été close dans à Bangui par l’adoption d’une feuille de route contre le terrorisme et la non-prolifération des armes

 

Cette feuille de route, selon la lecture des membres du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale devra «contribuer à renforcer la coopération douanière, militaire, policière, économique et sociale établie dans les accords bilatéraux, multilatéraux et les mécanismes institutionnels» en vigueur. Autre préoccupation importante des membres du Comité, le renforcement des échanges d’information entre les services de renseignements des Etats membres afin de faire face de manière concertée aux enjeux d’insécurité qui caractérisent la sous-région Afrique Centrale. A cet effet, les participants à cette 33ème réunion de Bangui estiment que pour ratisser large dans cette lutte contre les maux qui gangrènent la sous-région et qui a pour noms, piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, l’insécurité transfrontalière, le terrorisme international, les violences armées, le crime organisé sans pour autant oublier la prolifération des armes, il faudrait faire adhérer à la cause, les autres Etats voisins non membres de l’UNSAC.

 


© journaldebangui.com
Les travaux de la 33ème session de l'UNSAC à Bangui
Et pour y aboutir, l’appui du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), du Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et du Comité contre le terrorisme mis en place le 28 septembre 2001 par résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies s’avèrent nécessaire. Une Coopération internationale avec tous les Etats et autres institutions ayant une forte expérience en matière de prévention de la lutte contre le terrorisme et la non-prolifération et en l’occurrence le Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT), structure de la Commission de l’Union africaine basée en Algérie est tout aussi importante, précise la Déclaration finale de cette réunion de Bangui. 11 pays africains de l’Afrique Centrale que sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe et le Tchad ont pris part à cette 33ème du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC).

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués