ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Camair-co dans la desserte de Bangui

Par Fleury Koursany - 07/12/2011

Le lancement des activités de la nouvelle compagnie aérienne camerounaise «Camair-co» a eu lieu dans la Capitale

 

La solennité de l’évènement qui a eu lieu en présence des autorités centrafricaines et de tout le corps diplomatique et consulaire accrédité en République Centrafricaine témoigne de son importance. Il était 19 H 52 minutes lorsque la compagnie camerounaise «Camair-co» atterrissait sur le tarmac de l’aéroport international Bangui M’Poko sous les acclamations de la colonie camerounaise en Centrafrique ayant fait le déplacement de l’Aéroport. A bord de l’appareil, le Directeur Général de la Camair-co, Monsieur El Ek, les cadres et autres invités de marque et sur le tarmac, le ministre délégué à l’Aviation civile et au transport aérien, Monsieur Théodore Jousso, le Président de la Délégation spéciale de la Ville de Bangui, Nazaire GuénéféïYalanga, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade camerounaise en Centrafrique, Monsieur Nicolas Nzoyoum. Conduite au Restaurant Carré Gourmand pour les cérémonies officielles, la cérémonie a été rehaussée par la présence du ministre d’Etat aux Finances et Budget, M. Sylvain Ndoutingaï, représentant le Premier ministre centrafricain et Madame le ministre du Commerce et de l’Industrie, MoorlomRoosalem.

 


© journaldebangui.com
Camair-co s'est posé à Bangui
Retour tant attendu
C’est le ministre centrafricain chargé de l’Aviation civile et du transport aérien qui le déclare. Aujourd’hui, la République Centrafricaine est fière d’accueillir sur son sol, la nouvelle compagnie camerounaise Camair-co dont le retour est si attendu et souhaité par les Centrafricains et centrafricaines mais aussi d’autres nations vivant sur le sol centrafricain et ayant pour destination privilégiée, les villes de Douala et Yaoundé au Cameroun. La desserte de la République Centrafricaine par «Camair-co», rajoute le ministre centrafricain en charge de l’Aviation civile et du transport aérien, contribuera au désenclavement de la République Centrafricaine et à son ouverture vers le monde extérieur. Le Chargé d’Affaires de la Camair-co en Centrafrique, M. Nicolas Nzoyoum n’a eu d’autres mots à dire que d’exiger de cette nouvelle compagnie, trois défis principaux à relever que sont la qualité de service, la régularité et la ponctualité. Des qualités essentielles qui garantiront la confiance entre la compagnie et les clients.

La reprise des activités de la Camair-co en Centrafrique, explique le Chargé d’Affaires, constitue l’expression d’un triple témoignage. Primo, elle est le témoignage de l’excellence des relations existantes entre les deux pays – la République Centrafricaine et le Cameroun représentés par leurs Présidents François BozizéYangouvonda du Centrafrique et Paul Biya du Cameroun. Deuxio, il témoigne de la traduction dans les faits, des grandes réalisations prévues par le président camerounais Paul Biya durant la campagne électorale. Tertio, Camair-co témoigne, selon le Chargé d’Affaires de l’Ambassade camerounaise en Centrafrique, de la volonté des autorités camerounaises de contribuer effectivement à l’intégration sous régionale au sein de la CEMAC – entendez Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale dont fait partie le Centrafrique et le Cameroun.

 


© http://www.camair-co.cm/
Le Centrafrique, une plaque tournante
De par ses avantages et ses inconvénients, rajoute le représentant du Premier ministre centrafricain et ministre d’Etat aux Finances et au Budget, Sylvain Ndoutingaï, la République Centrafricaine, située au cœur de l’Afrique, constitue une plaque tournante pour les activités commerciales de la sous-région. Jouant un rôle important dans le développement des pays et notamment la République Centrafricaine, précise le ministre centrafricain des Finances et du Budget, le transport aérien facilite la libre circulation des personnes et des biens et constitue le moyen le plus sûr de déplacement et est un facteur déterminant d’intégration politico-économique. Et Camair- co, contribue à cet effort d’intégration sous régionale, a mentionné Sylvain Ndoutingaï. Avec un parc de trois avions dont 2 Boeing 737 et 1 Boeing 747 destinés à voler, rajoute le Directeur Général de Camair-co, l’avènement de cette compagnie est l’expression d’un vieux projet qui consacre les liens d’amitié entre les peuples centrafricains et camerounais.

Pourvu que cette belle aventure professionnelle, bilatérale et multilatérale représentée par Camair-co, comme l’a mentionné le Président de la Délégation spéciale de la Ville de Bangui, Nazaire GuénéféïYalanga puisse consolider les liens d’amitié séculaire qui existent entre les deux pays au service de l’intégration sous régionale. Dotée d’abondantes ressources naturelles, la République Centrafricaine (RCA) n’en reste pas moins un pays pauvre qui a besoin de la solidarité sous-régionale pour sortir de son état d’enclavement. Cette solidarité sous-régionale maintes fois affirmée est en train de prendre une autre forme avec la desserte de la Capitale centrafricaine par la Camair-co qui, aux côtés d’autres Compagnies africaines, assurera la desserte de la République Centrafricaine.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués