SOCIéTé  |    

Centrafrique: 16 jours de campagne pour mettre fin à la violence contre les femmes

Par Fleury Koursany - 05/12/2011

La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes a été célébrée à Bangui par une marche

 

En Centrafrique, le ministère des Affaires Sociales, de la Solidarité nationale et de la promotion du Genre en partenariat avec le système des Nations-unies a décidé de lancer sur toute l’étendue du territoire centrafricain, 16 jours de campagne. Le thème retenu pour cette journée est : «Tous unis pour mettre fin à la violence contre les femmes». Une thématique qui devrait permettre une sensibilisation tous azimuts sur les violences faites aux femmes et leurs conséquences en Centrafrique. De manière pratique, la sensibilisation y relative sera principalement axée sur les violences sexistes qui caractérisent la société centrafricaine aux fins de pousser les décideurs politiques et dirigeants communautaires centrafricains à créer les conditions nécessaires pour mettre fin à ces violations des droits humains et notamment de la femme. Selon les données statistiques de l’enquête MICS 2006, le taux de mutilation génitale féminine sur toute l’étendue du territoire national est de 27,7% alors que la violence domestique se situe au niveau des 35%

 


© acap-cf.info
Une marche contre les violences faites aux femmes à Bangui
Par cette campagne de 16 jours, la République Centrafricaine entend relier un certain nombre de journées internationales notamment, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée le 25 novembre de chaque année, la Journée Internationale des Activistes pour la Défense des Droits des Femmes qui s’est célébrée ce 29 novembre, la Journée mondiale de la lutte contre le Sida célébrée le 1er décembre, la Journée marquant l’anniversaire des massacres de Montréal qui sera célébrée le 06 décembre sans pour autant oublier la Journée internationale des Droits de l’Homme qui se célébrera le 10 décembre 2011. Troisième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD), les violences à l’endroit des femmes et jeunes filles constituent une violation des droits humains qui est à l’origine des souffrances aussi bien physiques, sexuelles et psychologiques. Lesquelles limitent dans une certaine mesure, les capacités des femmes et jeunes filles à exercer les droits juridiques, socio-économico-politiques.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués