FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Centrafrique: Le taux d'infection du VIH/Sida passe de 6,2% à 5,9%

Par Journaldebangui.com, Xinhua - 05/12/2011

Ce ratio a été publié à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida célébrée en différé à Bangui

 

L'épidémie du VIH/SIDA a «une tendance à la stabilisation» en Centrafrique, avec le taux de prévalence passant de 6,2% de 2006 à 5,9% en 2010, a indiqué le ministre de la Santé, de la Population et de la Lutte contre le Sida, Jean-Michel Mandaba. Les nouvelles infections ont diminué chez les femmes de 15 à 49 ans (7,8% en 2006 contre 6,3% en 2010), a ajouté le ministre, citant les données de l'enquête à indicateurs multiples (MICS4) réalisée en 2010 et dont le résultat a été présenté en octobre dernier. Le milieu urbain est considéré comme le plus infecté, comparé au milieu rural (10% contre 3,4%). Les jeunes les plus infectés sont ceux qui vivent dans les préfectures de la Nana-Mambéré (11,1% Nord-ouest), la Haute-Kotto (10,8% Nord-est) et le Haut-Mbomou également (10,8% Sud-est), selon l'enquête.

 


© afriquinfos.com
La carte de la prévalence du Sida en Afrique
Notre pays se doit d'intensifier la riposte avec un meilleur service de soins, de traitement et de soutien de qualité pour les personnes infectées et affectées par le VIH, en vue d'espérer atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en 2015 en matière de lutte contre cette pandémie, a souligné le ministre de la santé. Mais si la tendance est à la stabilisation, l'accès au traitement demeure difficile, a indiqué Joseph Grénbgo, directeur de l'Unité de cession de médicaments (UCM) qui assure la distribution des produits antirétroviraux dans le pays. Sur 250 000 malades nécessitant un accès aux ARV, 15 000 sont effectivement sous traitement. En plus, pour des raisons de gestion, le Fonds mondial, le principal partenaire du gouvernement, a suspendu le financement du comité national de lutte contre le sida (CNLS) pour l'achat des ARV. Depuis le mois d'avril dernier, le Fonds mondial a décidé de ne financer plus que les produits réactifs pour le dépistage. Célébrée dans le monde entier le 1er décembre de chaque année, la Journée mondiale de lutte contre le sida est souvent célébrée en différé en République Centrafricaine à cause de sa coïncidence avec la fête nationale.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués