INTERVIEW  |    

Odette Tedga: Le concept Miss Union africaine veut fédérer les 54 pays d'Afrique

Par Rachel Kesseng, Luidor Nono - 02/12/2011

L'élection Miss Union africaine est annoncée pour le 8 décembre prochain. Entretien avec la présidente du comité d’organisation

 

Pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs?
Je suis chef d’entreprise depuis 16 ans, ancienne candidate aux législatives du Cameroun en 2007 et présidente d’une ONG pour les enfants de la rue et déshérités. Aujourd’hui je suis la présidente du comité Miss Union africaine.

En quoi consiste exactement ce concept de Miss Union africaine 6è région?
Miss Union africaine entend réunir des filles issues des 54 pays de l’Afrique ( Avec le Sud Soudan récemment proclamé Ndlr), qui sont nées en France ou à l’international, sauf en Afrique, ou alors qui ont immigré très jeune. La 6ème région a été récemment créée par l’Union africaine et elle est constituée par la Diaspora.

Une condition assez singulière pour un concours de miss. En général les critères tournent autour de la beauté et la culture générale non?
Nous savons qu'il existe déjà ce type de concours de beauté au niveau national dans chacun de ces pays respectifs. C'est pour cela que nous avons logiquement circonscrit cette élection Miss Union africaine aux filles de la diaspora.

 


© journaldebangui.com
Odette Tedga, Présidente du comité Miss Union africaine
Quel est l’intérêt d’un tel projet, avec tous les concours du même genre qui pullulent?
Nous avons constaté que le débat au sein de l’Union africaine qui est une grande institution, tourne toujours autour des questions politiques. Or nous souhaitons que les discussions s’ouvrent sur d'autres thèmes. Voilà pourquoi nous avons choisi de montrer la culture et la beauté de nos enfants qui sont à l’Etranger.

C'est donc un concept purement ethnique?
De manière générale et en faisant référence à la culture africaine, je peux dire que ce concept est effectivement ethnique. Avec le comité d’organisation nous voulons avant tout, mettre en valeur la beauté de la culture africaine.

Vous avez déjà combien de filles sur les 54 possibles à ce jour?
Nous avons un peu plus d’une vingtaine présélectionnées sur toute l’Afrique francophone et anglophone.

Ça parait limité par rapport aux 54 pays africains que vous voulez couvrir. C’est l’engouement qui fait défaut?
Nous sommes dans la première édition et la logistique (Salle, podium, styliste …) qui est la nôtre ne nous permet pas d’ouvrir le concours à plus de 12 filles. Nous ne pouvons pas avoir 54 pays représentés, car nous n'avons pas un podium capable d’accueillir autant de filles. Il faut savoir que nous cherchons une salle depuis un mois et demi. Nous sommes donc obligés de nous limiter, sachant que pour les prochaines éditions, nous pourrons nous permettre plus d’ouverture. Le comité est jeune et n’a pas les moyens d’acquérir une logistique énorme.

Pourquoi avoir décidé d’organiser un évènement d’une telle ampleur sans moyens?
Partant du constat que ce concept dans un premier temps, fédère l’Afrique, car il n’y pas que la politique, nous avons bien muri la question avant de nous lancer. Nous avons aujourd’hui des ambassadeurs qui sont d’accords pour nous accompagner, des ministres, des journalistes etc. Nous avons voulu réaliser cet évènement aussi pour rassurer les gens, parce qu’ils sont très réticents quand ils ne connaissent pas le projet.

La cérémonie que vous annoncez pour le 8 décembre prochain dans les salons Vianey à Paris a déjà été renvoyée une première fois. Pour quelles raisons?
La première fois il s’est passé que la Chaine MBOA TV, organisait l’anniversaire de son magazine. Etant donné que leur évènement n'avait pas l'ampleur souhaitée, ils nous ont contacté pour nous proposer de mettre gracieusement la salle qu'ils avaient loué à notre disposition. Le comité Miss Union africaine, devait simplement fournir des Miss habillées. Malgré toutes les assurances qu'ils nous ont données, à la dernière minute, nous avons été désabusés. La veille de l'évènement on s'est rendu compte que la salle George IV n’avait jamais été payée.

 


© journaldebangui.com
Madame Tedga entourée des candidates!
Vous rassurez le public que cette fois sera la bonne?
Absolument. Parce que cette fois la salle a été louée grâce au Fonds de mon mari (Simon Tedga Ndlr.) et moi. Les personnalités qui nous accompagnent, la presse, tous nos partenaires ont notre parole d’honneur. Le public peut être rassuré que le 8 décembre prochain la cérémonie d’élection de Miss Union africaine 2011 aura bien lieu. Nous mettons tout en œuvre pour cela.

Comment est composé le jury et qui en fait partie?
Il y aura une quinzaine de membres dans le jury, issus des différents pays et professions. On a des journalistes, des diplomates, des stylistes, des politiques, des musiciens, toutes des personnalités qui ont une très bonne moralité.

Qu’est-ce qu’elle va gagner la miss?
Beaucoup de cadeaux. Du vestimentaire, des bijoux, des séjours hôteliers, un voyage. Nous allons organiser une tournée pour présenter l’ambassadrice des 54 pays aux différents pays d’Afrique que nous allons contacter. Nous allons la présenter à l’Union africaine à Addis-Abeba. Elle va représenter l’Afrique à toutes les manifestations pour les bonnes œuvres.

Vous pensez qu’elle sera légitime?
Elle sera tout à fait légitime. C’est la première fois qu’il y a une miss Union africaine. Les gens n’ont jamais eu à développer un tel concept et tous les pays sont d’accords.

Vous vous y gagner quoi de la reconnaissance ou des sous?
Le projet ne me rapporte pas d’argent, alors je dirais que je ne le fais pas non plus pour la reconnaissance puisse que je suis assez connue dans le cadre de mon travail et de toutes les activités que j’ai cité au début de notre entretien.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués