ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Présentation du document de réduction de la pauvreté

Par Pacôme Pabandji - 25/11/2011

Le document de stratégie de réduction de la pauvreté 2ème génération (DSRP2) a été officiellement présenté à Bangui

 

Approuvé par les bailleurs de la République centrafricaine lors de la table ronde de Bruxelles du mois de juin dernier, il a été remis le jeudi 24 novembre 2011 au président de l’Assemblée nationale. La cérémonie officielle s’est déroulée dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale présidée par M. Célestin Leroy Gaombalet en présence du Premier ministre Faustin Archange Touadéra, du ministre d’Etat au plan et à l’économie Sylvain Maliko, du représentant du maire de Bangui Basile Akélelo, des membres du gouvernement, des diplomates et autres autorités présentes en Centrafrique.

 


© journaldebangui.com
Le PM, Faustin Touadéra et le PAN Célestin Leroy Gaombalet
Le ministre d’Etat Sylvain Maliko a rappelé que la deuxième étape de la stratégie de réduction de la pauvreté va s’inscrire dans le prolongement des grandes orientations stratégiques de la première, tout en se concentrant sur les secteurs qui devront établir des liens forts entre les opérations et leurs impacts visibles et rapides sur les conditions de vie de la majorité de la population, exposée à la précarité endémique et à une extrême pauvreté. Il s’agira assurément de consolider les acquis du DSRP 1 et des reformes structurelles engagées, mais également de faire la démonstration des ambitions fortes que portera cette seconde stratégie au cours des cinq prochaines années.

 


© journaldebangui.com
Le ministre d’Etat au plan et à l’économie Sylvain Maliko
D’après lui, sans paix il n’y pas de développement mais, sans développement il n’y pas de paix avant de poursuivre qu’en 2003, 67% de la population centrafricaine était constituée de pauvres dont 72% en milieu rural. En 2008, il y a eu une légère progression car le chiffre est passé de 67% à 62% alors que le chiffre en milieu rural est resté stable. M. Maliko a avancé comme cause de cette situation, les récurrentes crises armées et l’insécurité. Dans les différents exposés présentés sur le contenu du document, on relève trois faisceaux de programmes inter reliés qui devront établir les bases d’une dynamique d’ensemble, aux effets systématiques sur l’ensemble des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Ce sont: la consolidation de la paix au travers des thématiques de la sécurité, de la paix, de la gouvernance et du renforcement des capacités de l’Etat; la relance économique, dans le contexte d’un nouvel élan du processus de l’intégration régionale: l’agriculture et l’élevage, dans une architecture globale de développement rural, devront offrir de nouvelles perspectives de croissance à l’économie centrafricaine et de renforcement du pouvoir économique des populations rurales; et enfin la valorisation du capital humain par la facilitation de l’accès des pauvres aux services sociaux essentiels et à la protection sociale. La cérémonie a pris fin sur la remise du document par le Premier ministre Faustin Archange Touadéra au Président de l’Assemblée nationale.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués