ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Franc CFA: Pas de dévaluation en vue

Par Idriss Linge - 24/11/2011

C’est la position adoptée par le gouverneur de la banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) sur le sujet, à l’issue d’une récente session du comité de politique monétaire

 

Lucas Abaga Nchama a fait savoir à l’issue de la session extraordinaire du comité de politique monétaire (CPM) de la BEAC à Yaoundé au Cameroun, qu’il n’y avait pas lieu de craindre une dévaluation du francs CFA, en raison de la crise de la dette en Europe. Répondant à la question d’un journaliste qui demandait s’il n’y aurait pas de conséquence sur le Franc CFA avec la crise qui touche la monnaie européenne, le gouverneur de la BEAC a répondu qu’il n’existait aucun risque de cette nature à l’horizon. Je peux comprendre que l’arrière pensée de votre question est celle de savoir si le franc CFA sera dévalué, je dis non a-t-il fait savoir. Pour lui, les indicateurs qui avaient conduit à la première dévaluation de cette monnaie en 1994, ne sont plus réunis aujourd’hui, bien au contraire. Lorsqu’on a dévalué le Francs CFA il y a un certain nombre d’indicateurs qui avaient été observés. Le taux de couverture de la monnaie était négatif. On nous l’impose de l’avoir à 20% mais aujourd’hui, on est à plus de 100% a expliqué le gouverneur. Il ajoute aussi que l’optimisme peut durer en raison de la bonne tenue des indicateurs de la politique monétaire. Les exportations des pays se portent bien, les investissements publics se déroulent normalement, tout cela nous amène à penser qu’aujourd’hui on ne peut pas s’en inquiéter. Le compte d’opération est positif au contraire de sa situation à l’époque de la dévaluation. Vous comprenez donc que par rapport à ces indicateurs rien ne laisse présager une quelconque dévaluation de notre monnaie a précisé Monsieur Nchama pour clore avec cette question. C’est depuis 2009 avec la sortie de la crise financière internationale de 2008 que ce débat s’est ouvert dans la sous-région et même toute la zone Franc CFA. L’avis du patron de la BEAC est proche de celui de nombreux experts.

 


Franc CFA, rester prudents et vigilents
Ils font remarquer que malgré la crise, l’Euro continue d’avoir un ascendant sur le Dollar américain, la monnaie des échanges internationaux. Une situation qui selon eux a pour effet d’une part d’amortir l'impact de la montée continue des cours du baril de pétrole, ce qui permet d’abaisser le coût des importations payées en dollar. Parallèlement, les exportations de la zone franc vers les pays de l'Union européenne s'en trouvent logiquement favorisées. D’un autre côté, un dollar plus faible a pour conséquence de baisser le coût du service de la dette extérieure. Les Etats remboursent les mêmes montants en Dollars mais pour moins de FCFA mobilisés. Cette double situation qui permettrait un équilibre sur la gestion de taux de couverture de la monnaie dans les dépenses extérieures de la sous-région. A l’opposé de cette position, d’autres experts eux, relèvent un effet pervers de cette situation aujourd’hui favorable. Ils pensent que rester pessimiste sur la simple bonne tenue de l’euro constitue justement le problème. Une monnaie européenne en baisse et donc fragile face au Dollars US, et le coût des importations va s’envoler en même temps que celui du service de la dette extérieure, avec pour conséquence des tensions sur les réserves de change. Or la sous-région importe beaucoup sur le marché international. Le gouvernement de la BEAC semble lui aussi conscient de ce risque. Nous avons aussi un pouvoir de suggestion et nous demandons aux Etats de l’Afrique centrale de rester prudents et vigilants. Nous suggérons aussi que soit rapidement mis en application le Plan économique sous régional, qui permettrait de réduire progressivement la dépendance de nos économies sur les seules opérations vers l’extérieur a indiqué Monsieur Nchama.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués