NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Maroc: Des manifestants appellent au boycott des élections législatives

Par Gertrude Mezatio - 23/11/2011

Des milliers de personnes ont manifesté ce dimanche 20 novembre pour le boycott des législatives du 25 novembre, à l'appel du «Mouvement du 20 février»

 

Boycottez les élections, s'ils votent, ils les enrichissent, proclamaient des banderoles tandis que des manifestants criaient des slogans contre la participation au vote: Je boycotte, donc je suis, Le peuple rejette les élections ou encore les élections, une comédie, boycottez-la. A Rabat, ils étaient environ 2.000 manifestants, selon l'AFP. A Casablanca, la manifestation dans le centre-ville, sous une pluie battante, a regroupé entre 5.000 et 6.000 personnes, dont des islamistes, selon un journaliste de l'AFP. En l'absence d'une constitution démocratique, ces élections sont une perte d'argent, confiait pour sa part à l'AFP Karim, un étudiant d'une vingtaine d'années. Une bannière tenue par des manifestants à Casablanca annonçait: Longue vie aux révolutions tunisienne, égyptienne, syrienne et libyenne. Maintenant, c'est au tour du Maroc. Des protestations ont aussi été organisées dans d'autres villes du pays.

 


Des manifestants appellent au boycott des élections législatives au Maroc
Le Mouvement du 20 février, né dans le sillage du printemps arabe et composé de radicaux islamistes et de gauche ainsi que d'étudiants et d'indépendants, avait également appelé au boycott du référendum constitutionnel du 1er juillet dernier. Proposée par le roi Mohamed VI, la révision de la constitution prévoit des réformes notamment politiques, mais elles sont jugées insuffisantes par les partisans du Mouvement du 20 février. Les militants marocains soutiennent toutefois que les structures politiques fondamentales du Maroc, un système corrompu qui accorde le pouvoir absolu au roi, n'ont pas changé d'un iota. Bien que la taille des manifestations ne soit plus aussi imposante qu'à leurs débuts, en mars, de telles protestations ont continué à être tenues chaque semaine. Les slogans des manifestants visaient principalement, ce mois-ci, l'appel au boycott du prochain scrutin. Le gouvernement espère que les électeurs se présenteront dans les bureaux de vote afin de renforcer sa légitimité, alors que les précédents suffrages n'avaient suscité qu'une maigre participation parmi la population.

 

 
MOTS CLES :  Maroc   élection   Législative   Boycott 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués