ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Croissance économique: L’Afrique centrale résiste à la crise européenne

Par Idriss Linge - 22/11/2011

La croissance économique de la sous-région devrait tenir autour de 5%, malgré la crise survenue dans la zone européenne

 

Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) dont le Gabon, a fait savoir que la sous-région (Communauté des Etats de l’Afrique Centrale), devrait résister à moyen terme, face aux perspectives de ralentissement dans la zone économique européenne, en raison de la crise qui frappe la dette de certains de ses pays. Les effets de l’économie internationale sur nos économies restent limités et l’environnement reste favorable. La demande reste vigoureuse, les cours de nos matières premières reste appréciables, les niveaux n’ont pas changé. Par ailleurs un certains nombre d’indicateurs nous montre que les choses se passent normalement, nous avons partout un certain nombre d’investissement qui se mettent en route, la production agricole qui a bénéficié de soutiens importants est aussi en bonne posture a indiqué Lucas Abaga Nchama. Le gouverneur admet néanmoins que la croissance envisagée pour 5,2% du produit intérieur brut jusqu’au troisième trimestre 2011, pourrait marquer un léger recul pour tourner autour de 4,8%, ce qui représente une baisse de 0,4 point. L’optimisme de M. Nchama tient sur certains indicateurs. Profitant du prix élevé des matières premières, les Etats membres ont pu dégager des excédents intéressants. Et enfin il y a la bonne santé de certains secteurs porteurs comme les industries manufacturières et les services comme le transport, le commerce et les télécommunications qui montrent de signes de robustesse; qui plus est malgré leur léger regain, les tensions inflationniste restent en dessous des 3% fixés par la norme CEMAC a-t-il fait notamment savoir. La banque centrale a ainsi décidé de conserver ses taux d’intervention sur le marché monétaire, malgré un léger recul au niveau de la Banque centrale européenne.

 


© journaldebangui.com
Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la BEAC
La sous-région doit ainsi sa résistance à l’effet combiné de la hausse de la production pétrolière et la bonne tenue de son prix sur le marché international. Même l’accroissement des tensions inflationnistes à 2,1 % en moyenne annuelle, contre 1,5% en 2010 ne semble pas inquiéter les administrateurs de la Banque Centrale. Selon des experts proches de l’institution, la remontée des prix du pétrole et la hausse de la production d’hydrocarbures effectives en 2011 ont pu se traduire au plan régional par un accroissement de l’excédent commercial et par un retour à un excédent du compte courant, qui atteindrait 0,4 % du PIB, après un déficit de -4,7 % un an plus tôt. Dans le domaine des finances publiques, l’excédent budgétaire, base engagements (hors dons), devrait fortement progresser et évoluerait de 1,7 % du PIB en 2010 à 8,1 % en 2011. Ceci résulte du sensible accroissement des recettes budgétaires, notamment pétrolières, conjugué à une contraction des dépenses en capital (investissement). Pour le gouverneur de la BEAC néanmoins, sérénité rime surtout avec prudence, vigilance et choix économiques pertinents. Un avis que partagent les experts. Selon eux, l’élévation durable du potentiel de croissance de la zone CEMAC dépendra à plus long terme et de manière décisive, de la capacité de ses Etats membres à mener une affectation judicieuse des excédents créés par l’orientation favorable des prix des produits d’exportation dans un contexte d’épuisement progressif des ressources pétrolières, en veillant à assurer une croissance durable du secteur non pétrolier (agriculture, services et autre). Il est aussi très souvent recommandé un renforcement du secteur financier, passant notamment par un meilleur accès des populations non bancarisées et des petites et moyennes entreprises aux services financiers. Une situation qui constitue encore un casse-tête dans la sous-région.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués