SOCIéTé  |    

Centrafrique: Une guerre de cailloux au KM5 à Bangui

Par Fleury Koursany - 16/11/2011

La matinée du 15 novembre a été très mouvementée dans le plus grand centre commercial de la Capitale centrafricaine

 

D’une part, des jeunes vendeurs de friperies et autres articles et de l’autre, les éléments de la police municipale et de la police nationale. A l’origine de cette affaire, la tentative de déguerpissement par la municipalité de Bangui, des jeunes vendeurs à la sauvette qui ont pris d’assaut les abords de l’Avenue Koudoukou et principalement au niveau du rond point. Les «chercher-à-manger» comme ils se définissent qui savaient pertinemment que le délai de déguerpissement à eux fixé par la Municipalité était arrivé ont préféré ce jour, utiliser la guerre au caillou pour montrer leur mécontentement de la décision de la municipalité. Devant l’assaut des forces municipales, les jeunes commerçants ont réagi par un lancer de cailloux qui a fait environ 6 blessés dont deux parmi les éléments de la police municipale y compris le commandant de l’opération. [Nous n’allons pas quitter les abords de l’Avenue Koudouko pour rentrer à l’intérieur du marché comme le veut la Mairie de Bangui car c’est ici que les affaires marchent] a déclaré pour sa part un jeune vendeur de friperie.

 


© journaldebangui.com
Les jeunes face aux forces de l'ordre
C’est ainsi que des informations signale l’intervention des forces de l’ordre qui seraient venus au secours des éléments de la police municipale en tirant sur les manifestants. Lesquels auraient donc aussi riposter par la violence et parfois l’usage des armes blanches. A l’intérieur, il y a trop des scènes de vols qui parfois, découragent les clients qui ne veulent pas prendre un tel risque et nous ici, on ramasse les 200, 300 et 500 FCFA entre les mains des passants pour pouvoir survivre avec mais la Municipalité de Bangui préfère nous sacrifier pour les intérêts de ceux qui louent ces kiosques et qui se plaignent de la concurrence. Nous vendons seulement des jeans et autres chemises de friperies, ce qui est loin de les concurrencer, a précisé pour sa part Emmanuel qui vend des chaussures dames. Mais du côté de la Municipalité, on soutient que cette action de déguerpissement vise à rendre fluide la circulation au niveau du rond point Koudoukou au KM5. Car aux périodes de pointe, il est difficile de circuler à moto ou en voiture au KM5 et cette situation est d’autant plus dommageable pour la fluidité de la circulation, d’où nécessité de cette action. Mais quoiqu’il en soit, précise certains policiers municipaux, la Municipalité de Bangui restaurera l’ordre au KM5. Même si elle paraît calme, la zone du KM5 est encore sous tension car un important nombre des éléments de la gendarmerie et de la police sont déployés depuis l’après midi du mardi sur les lieux étant donné que certains jeunes menacent d’ores et déjà de casser des magasins dans ce marché.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués