INTERVIEW  |    

Edgard Maidou : «…nous essayons d’être une entreprise citoyenne…»

Par Luidor NONO - 08/11/2011

Il est le Directeur des affaires juridiques et réglementaires de Telecel-Centrafrique

 

Dans quel cadre s’inscrit votre participation en tant que entreprise centrafricaine, on va dire Telecel RCA au Cabango Networking 2011?
Le Cabango est un évènement qui avait été présenté au patronat centrafricain il y a quelques mois. A cet effet, l’intérêt de Telecel avait été sollicité et c’est la raison pour laquelle une mission conduite par moi-même, Edgard Maidou, Directeur des affaires juridiques et réglementaires de Telecel et M. Thierry Tete, chef de division Corporate sommes venus pour assister à cet évènement. Nous saluons le professionnalisme de l’organisation de Cabango et Centrafrique expertise qui ont bien voulu nous inviter à ce forum.

 


© journaldebangui.com
M. Edgar Maïdou à Paris lors du Cabango Networking
Une justification autre à la participation de Telecel RCA ?
Telecel Centrafrique est le premier opérateur GSM, donc de téléphonie mobile en République centrafricaine. Telecel Centrafrique qui est avec le peuple centrafricain depuis 1994 a traversé toutes les périodes récentes avec le peuple centrafricain. Telecel Centrafrique est le leader de la téléphonie mobile en République centrafricaine. Nos différents produits sont accessibles et simples, c’est la voix, la voix par le GSM. C’est-à-dire, les clients achètent des coupons, tout simplement, ils ont ce qu’on appelle des cartes SIM, des kits de connexion qu’ils mettent dans leurs téléphones à des tarifs très avantageux pour eux, ils utilisent ça en mode prépayé ou en mode post payé. Mais la plupart de nos clients sont des personnes qui achètent des coupons prépayés.

Qui utilise, la 3G, la 4G Internet à que vous proposez?
Telecel a acquis ce qu’on appelle une licence technologiquement neutre. Donc, nous appliquons différentes technologies que nous permet notre licence d’exploitation. Nous sommes présents à Bangui, mais aussi dans plus de 45 localités en provinces. Au niveau de la technologie, nous avons la voix, mais nous avons aussi l’Internet par ce qu’on appelle le GPRS mais aussi le Wi Max. Cela vous permet tout en étant mobile d’avoir accès à Internet. Le crédo de Telecel c’est la qualité et aussi la réactivité. La qualité parce que nous voulons offrir un service en bonne et due forme à nos clients, qui sont comme on dit, «le client est roi». Telecel Centrafrique offre des produits spécifiques aux entreprises, notamment ce qu’on appelle la flotte. Une entreprise qui prend une flotte, ça permet de gérer un parc de téléphonie mobile si elle le donne à ses employés.

Est-ce que la Centrafrique est un capital risque intéressant ou pas pour Telecel ?
Oui, tout dépend de ce qu’on appelle un risque. Nous exerçons un métier qui s’appelle la téléphonie mobile. Nous déployons notre savoir faire dans la République Centrafrique depuis 1994. Nous connaissons les problèmes du pays mais nous y apportons des solutions tant sur le plan matériel qu’humain. Je ne sais pas quel est le métier où il n’y a pas de risque. Tous les métiers ont des risques. Le chirurgien qui opère à cœur ouvert prend des risques, nous, nous donnons le téléphone et nous sommes fiers d’aller jusqu’en province dans les localités rurales pour essayer de désenclaver notre pays.

 


© journaldebangui.com
MM Edgard Maidou et Tete Thierry lors du Cabango Networking
On se rend compte quand on arrive en Centrafrique qu’il ya des affiches partout, des gens en parlent, vous faites beaucoup dans le sponsoring ou de parrainage?
Nous faisons effectivement ce qu’on appelle le sponsoring. Nous pouvons effectivement être parrain d’une manifestation artistique, culturelle, sportive, nous essayons d’être une entreprise citoyenne. Nous avons des actions qui sont complètement tournées vers le social, notamment, nous soutenons des orphelinats comme la fondation Voix du Cœur, la Fondation femmes-enfants-solidarité qui est dirigée par son excellence la première dame de la République centrafricaine. Nous soutenons aussi des écoles primaires à travers des fonds qui sont mis à leur disposition pour avoir des latrines ou avoir de l’eau tout simplement.

Est-ce que vous pouvez faire une petite évaluation des gens que vous avez eu à rencontrer dans le cadre du Cabango?
Pour une première édition, je dois dire que j’ai trouvé ce cadre professionnel, j’ai trouvé de jeunes gens compétents dans leurs domaines. Nous avons fait des rencontres intéressantes de gens de différents horizons, ceux qui viennent du secteur du bâtiment, du génie civil, ceux qui sont dans l’agriculture, ceux qui sont dans les services, dans le social… Il y a beaucoup d’idées. Telecel en tant que rassembleur se devait d’être là pour dire qu’effectivement en Centrafrique, la communication est au cœur des préoccupations. Elle permet à tout le monde de communiquer. Notre but à ce salon a d’abord été d’exposer Telecel. Vous savez que nous avons aussi des produits qui s’adressent à la diaspora, notamment ce qu’on appelle du roaming. Le roaming c’est en anglais, ça vient du verbe errer, se balader. Un client qui a une carte SIM en RCA avec les accords de roaming signés avec les pays partenaires, ça lui permet par exemple de venir en France, d’avoir sa carte SIM qui continue de fonctionner, qui est reconnue par les réseaux français partenaires. Nous avons ce qu’on appelle le e-charging. Vous êtes en France et lorsque vous êtes dans un réseau partenaire, vous pouvez acheter du crédit et le transférer à un parent sur sa carte SIM Telecel pour qu’il puisse vous appeler. Nous faisons des efforts pour être centrafricains en Centrafrique, mais aussi pour la diaspora. L’autre aspect de notre présence, ça concerne la recherche des partenariats. Vous savez que l’investissement dans le capital humain est important pour Telecel. Nous avons besoin des Centrafricains pour continuer notre déploiement. Si nous découvrons des talents qui sont désireux de retourner dans leur pays d’origine, nous souhaitons discuter avec eux pour une aide au retour. Ça concerne aussi les entrepreneurs qui peuvent être éventuellement des partenaires pour Telecel Centrafrique. Nous pouvons aussi étudier les modalités pour accompagner leur retour.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués