ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Une situation économique et financière bien meilleure

Par Fleury Koursany - 04/11/2011

La sous-région suivra de près l’évolution de la situation de l’endettement grec et prendra des mesures de protection qui s’imposent

 

L’Assise des ministres des finances des Etats de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale ), s’est tenue à huit clos dans la salle de conférence de la Direction nationale de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale). La thématique à l’ordre du jour portait sur la situation de l’économie mondiale et centrafricaine en cette période d’incertitude financière avec la crise de l’endettement grec inscrit à l’agenda du G20 qui se tient à Cannes en France. Ce mercredi, 2 novembre 2011, les ministres des finances de la CEMAC se sont appesantis sur la question de la crise grecque qui crée la panique au sein des marchés et menace ainsi l’équilibre financier européen mais aussi international.

 


© journaldebangui.com
Le siège de la Cemac à Bangui
Selon les ministres des finances de la CEMAC, la sous-région Afrique Centrale n’a pas de relations commerciales et financières particulières avec la Grèce mais n’empêche que des mesures de protection soient envisagées pour la monnaie commune qu’est le FCFA, arrimé à l’euro. A ce stade, disent les financiers des Etats de la CEMAC, les fondamentaux de la Banque des banques qu’est la BEAC et partant de la République Centrafricaine sont sécurisés à 100% mais la vigilance doit tout de même être de mise. Ce qui fait dire au ministre centrafricain des finances que notre sous-région suivra de près l’évolution de la situation de l’endettement grec et prendra des mesures de protections qui s’imposent.

Cette information a été confirmée par le Vice-gouverneur de la BEAC au sortir d’une audience à lui accordée par le Président centrafricain. Le Vice-gouverneur de la BEAC a informé le président centrafricain de la situation de l’économie mondiale et centrafricaine qui, selon lui, est bien meilleure que celle de l’année passée car d’énormes efforts ont été entrepris dans le secteur. Le Comité monétaire et financier du Centrafrique qui vient de se tenir intervient peu après la tenue à Bangui des états généraux des finances publiques de la République centrafricaine. Etats généraux qui ont permis le diagnostic des maux qui gangrènent les finances centrafricaines pour lesquels des thérapies appropriées ont été proposées.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués