SOCIéTé  |    

FAO: Vingt-deux pays dans le monde sont confrontés à de graves difficultés

Par Philippe Martin/ FAO - 16/10/2010

La République Centrafricaine en fait partie. C’est ce que contient le rapport publié par la FAO à ce sujet

 

Vingt-deux pays dans le monde sont confrontés à de graves difficultés, telles que crises alimentaires à répétition, dues à l’effet combiné de catastrophes naturelles, de conflits et de la faiblesse des institutions. Ces pays se trouvent en situation de "crise prolongée", explique la FAO dans son rapport sur "L’Etat de l’insécurité alimentaire dans le monde". Et pour la première fois, la FAO et le PAM donnent une définition claire de "crise prolongée" qui vise à renforcer un soutien international, en particulier en provenance des pays développés. Un État se trouve dans cette situation lorsqu’il connaît une crise alimentaire depuis huit ans ou plus, que les secours humanitaires qu’il reçoit représentent plus de 10% de l’ensemble de l’aide étrangère et qu’il figure sur la liste des pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV). Selon le rapport, plus de 166 millions de personnes sous-alimentées sont concernées, soit environ 20% du nombre total de victimes de la sous-alimentation dans le monde, ou plus d’un tiers du total en excluant les grands pays comme la Chine et l’Inde, précise la FAO.

 


© Fao
Des enfants entrain d'attendre une distribution de nourriture
Une combinaison d’aides
Une grande partie des flux d’aide dans ces pays revêt la forme d’aide alimentaire d’urgence. En l’associant à d’autres instruments - tels que les contributions en espèces, les bons d’alimentation et les achats de produits agricoles locaux - on optimise les chances que l’aide alimentaire humanitaire jette des bases solides pour la sécurité alimentaire à plus long terme, commente la FAO. Les conclusions du rapport sur la faim seront examinées par les membres du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) à Rome du 11 au 16 octobre 2010. Le CSA est un organe intergouvernemental récemment réformé qui sert d’instance, au sein du système des Nations Unies, pour l’examen et le suivi des politiques concernant la sécurité alimentaire mondiale, y compris la production et l’accès physique et économique à la nourriture. L’organisation des Nations unies pour l’alimentation a récemment annoncé que 925 millions d’êtres humains souffrent de faim chronique dans le monde, marquant un recul de 98 millions par rapport au 1,020 milliard de 2009. Cette baisse est essentiellement imputable à l’amélioration des perspectives économiques en 2010 et au fléchissement des prix alimentaires depuis la mi-2008.

 

 
MOTS CLES :  Journée   Alimentation   Famine   Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués