SOCIéTé  |    

France: Un jeune footballeur centrafricain menacé d’expulsion

Par journaldebangui.com - 26/10/2011

Le collectif des sans-papiers de sa municipalité demande la régularisation d'Ousmane Tanko

 

Selon la ladepeche.fr qui rapporte les faits, Ousmane est un jeune centrafricain, qui est arrivé en France en 2007-2008 pour échapper à des menaces et des traques de sa famille en République Centrafricaine. Il est très actif de part son statut de footballeur. Il a joué au niveau national, dans son pays. Dans la municipalité de Fonsorbes qui l’a accueilli, il s'est très vite intégré dans le club Avenir fonsorbais football de la localité en tant que gardien. Cependant, il n’a pas perdu de vue son intégration entière dans la société d’accueil. Il a réalisé la chance qui lui était donnée par la France et s’est pleinement décidé à s'investir dans son nouveau pays. Proche des enfants, il a décidé de passé son brevet d’animateur et a très vite décroché son BaFa. Aves ces résultats, la municipalité de la ville de Fonsorbes et la Fédération Léo Lagrange l'ont employé au centre de loisirs.

 


© ladepeche.fr
Le collectif manifeste sa solidarité envers le jeune Centrafricain.
C’est en allant renouveler son titre de séjour que la situation s’est compliquée. En lieu et place d’un nouveau titre, c’est dans un processus d’expulsion vers son pays d’origine, la Centrafrique, qu’il s’est retrouvé embarqué. Le collectif des sans-papiers de Fonsorbes, s’est donc mobiliser derrière le jeune homme de 23 ans et garde espoir. On le présente comme quelqu’un de travailleur et apprécié de tous, et le refus de renouvellement de son titre de séjour est jugé comme l'iniquité de la répression gouvernementale à l'égard des sans-papiers qui souvent crée de la clandestinité là où il n'y en avait pas En effet selon le Collectif, Ousman Tanko est salarié et animateur au centre de loisirs de Fonsorbes, Ousmane a un emploi qui l'attend martèle-t-on! Récemment, une pétition a été adressée au Préfet de Haute Garonne pour soutenir et demander la régularisation du jeune animateur salarié. Et c'est devant l'école de La Béouzo qu'il s'est rassemblé pour obtenir sa régularisation administrative. Cette action est soutenue par: le collectif des sans papiers de Fonsorbes; La ligue des droits de l’homme; Amnesty international; Sos Racisme; Léo Lagrange et Le Clic

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués