SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Mapou Yanga-Mbiwa: Ecartelé entre la France et la Centrafrique

Par Emile Zola Ndé Tchoussi - 25/10/2011

Le défenseur de Montpellier ne cache pas son ambition de rejoindre un jour les Bleus, mais n’exclut pas pour autant l’hypothèse de défendre les couleurs de son pays d’origine

 

Mapou Yanga-Mbiwa, 22 ans, qui a déjà joué dans plusieurs catégories jeunes en France, ne cesse de clamer son ambition d’évoluer un jour pour l’équipe fanion. Dernièrement sur le site officiel de Montpellier, il faisait toujours de l’équipe de France l’un de ses objectifs en dépit des déceptions passées de ne pas avoir encore été appelé: Cela ne me gène pas d’en parler et c’est très clair dans ma tête. Je n’ai ni amertume ni déception vis-à-vis de cela. Si je n’ai pas été appelé, c’est qu’il me manque encore quelque chose pour intégrer cette équipe. Cela me recentre donc sur le travail à fournir et l’envie de progresser pour pouvoir être appelé. Très souvent courtisé par les sélectionneurs des Fauves du Bas Oubangui, il a toujours décliné les convocations. Mapou Yanga-Mbiwa, est né à Bangui le 15 mai 1989 de parents centrafricains. Il possède la double nationalité Centrafricaine et Française.

 


© chronofoot.com
Mapou Yanga-Mbiwa sous les couleurs de Montpellier
Il peut encore, au vu des règlements de la Fédération internationale de football association (Fifa) concernant les binationaux, choisir la nationalité sportive de la Centrafrique, tant qu’il n’aura pas encore joué en équipe A en France. D’ailleurs, au cours du même entretien, il n’exclut pas l’hypothèse d’endosser un jour le maillot des Fauves du Bas Oubangui. Le joueur envisage alors si nécessaire une solution de repli lorsqu’on évoque avec lui la République Centrafricaine: Il est certain que si dans 2 ou 3 ans je n’ai toujours pas été appelé en Equipe de France, je pourrais donner une suite favorable à cette opportunité, on verra a-t-il précisé. Il faut dire que le joueur formé à Montpellier a tout d’un futur grand. Après seulement deux années parmi l’élite, il a été promu capitaine.

C’est dans le quartier réputé difficile de Port de Bouc à Montpellier, où il est arrivé pendant son enfance, que Mapou Yanga-Mbiwa grandit. Son talent naissant va lui permettre d’intégrer le centre de formation de Montpellier. En 2006, alors âgé de 17 ans, Mapou Yanga Mbiwa signe son contrat pro. C’est dans la même année, sous les ordres de Jean-François Domergue, qu’il foulera pour la première fois (et la seule de la saison) la pelouse de La Mosson dans l’équipe fanion. Montpellier évolue alors en Ligue 2. L’année suivante, Rolland Courbis arrive aux commandes de l’équipe première et permettra au jeune centrafricain de jouer régulièrement. Bien que sa jeunesse et son inexpérience aient dans un premier temps donné quelques frissons aux supporters montpelliérains, il deviendra vite un titulaire indiscutable.

 


© chronofoot.com
Mapou Yanga-Mbiwa, dans l'expectative
Deux ans de Ligue 2 et 63 matches plus tard, M.Y.M (son initiale) découvre la Ligue 1, de nouveaux coéquipiers et un nouvel entraîneur: René Girard. Ce dernier fera de Mapou son joueur de champ le plus utilisé, le faisant évoluer tant au poste de latéral qu’en défense centrale, avec presque un égal rendement. Des performances qui vont l’ouvrir les portes de l’équipe Espoirs de France. Très bon dans la récupération, le prodige Franco-centrafricain aime éliminer, monter, déborder, et contribuera grandement à la bonne saison 2009-2010 de Montpellier, au terme de laquelle le club se classera cinquième (avec la cinquième meilleure défense), et accrochera l’Europa League. Son entraîneur René Girard est très enthousiaste quand il parle de son capitaine. Sur le plan défensif, c'est un joueur très talentueux. Très fort physiquement et très athlétique. Je pense qu'il finira dans l'axe, prophétise le coach montpelliérain. Il a tout pour être un bon axial. Il doit améliorer ses relances mais il va y arriver. C'est un bosseur hors pair, il reste après les entraînements. Sa réussite ne fait aucun doute. En effet, lors de la victoire de Montpellier à Cean (3-1), lors de la 11ème journée de Ligue1, c'est lui a montré la voie du succès à ses coéquipiers à la 14ème minute. Sur un coup franc excentré, Belhanda a bien enveloppé la frappe et Mapou Yanga, le capitaine a coupé la trajectoire du ballon de la tête pour trouver la lucarne.Pour la suite de sa carrière internationale, tous les fans des Fauves du Bas Oubangui souhaitent le voir défendre les couleurs de la terre de ses ancêtres.
 
MOTS CLES :  Mapou   Yangambiwa   Montpellier   Espoirs   France   Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués