SOCIéTé  |    

ACAT-RCA commémore la journée mondiale et européenne contre la peine de mort

Par Kpangbandjé - 12/10/2011

C’est finalement en 2007 que la journée du 10 octobre a été retenue officiellement par l’Union européenne et par le Conseil de l’Europe.

 

Créée à l’initiative de plusieurs organisations des Droits de l’Homme, fédérées sous l’enseigne «Coalition mondiale contre la peine de Mort», la journée mondiale et européenne contre la peine de mort a été célébrée à l’Alliance française de Bangui sous la présidence de l’Ambassadeur de la République française en Centrafrique. Le 18 décembre 2007, l’Union européenne a fait voter par l’Assemblée générale des Nations unies, la Résolution 62/149 appelant à un moratoire universel sur l’application de la peine de mort dans le monde. Cette résolution, bien que juridiquement non contraignante, a marqué une étape symbolique. Un an plus tard, en 2008, une nouvelle Résolution, 63/168, réaffirma les termes de la précédente. Depuis lors, le principe est de rendre cette Résolution biennale. En décembre 2010, l’Assemblée générale des Nations unies s’est à nouveau prononcée pour un moratoire universel sur l’application de la peine de mort.

 


© journaldebangui.com
S.E. Jean Pierre Vidon, ambassadeur de France en RCA
Cependant, en République centrafricaine, l’abolition de la peine de mort n’est pas encore ratifiée. Mais cela n’a pas empêché que cette journée soit célébrée. La célébration de cette journée est organisée en Centrafrique par l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-RCA) qui en a profité pour lancer un appel à inscrire l’abolition de la peine de mort dans le droit positif. Notons à ce jour, 139 pays sont en faveur de l’abolition de la peine de mort. En 2010, Amnesty international a précisé que sur les 58 pays qui n’ont pas encore aboli la peine capitale, 23 ont procédé à des exécutions. Au moins 527 cas d’exécution ont été recensés et au moins 17833 prisonniers étaient sous le coup d’une sentence capitale.

En plus de M. Jean Pierre Vidon, qui a présidé la cérémonie de la journée mondiale et européenne contre la peine de mort, dans l’auditorium de l’Alliance française à Bangui, étaient le Président de l’alliance française de Bangui, son directeur général, le recteur et des quelques professeurs de l’université de Bangui, des responsables et membres de l’Observatoire centrafricain des droits de l’Homme (OCDH).

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués