FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Une marche pour la journée internationale de la santé mentale en Centrafrique

Par Fleury Koursany - 11/10/2011

La toxicomanie apparaît selon Docteur Caleb Ketté en première ligne des causes de la maladie

 

Pour cette année 2011, c’est par une marche que cette journée a été célébrée. Une occasion pour les responsables de la structure qui s’occupe des malades mentaux de sensibiliser les populations sur les facteurs principaux et causes de cette maladie en constante hausse en République Centrafricaine. Des facteurs de la maladie qui, selon Docteur Caleb Ketté, tournent autour de la pauvreté, les exclusions en tous genres et de manière assez large, le chômage. La toxicomanie apparaît toujours selon Docteur Caleb Ketté en première ligne des causes de la maladie mentale en Centrafrique. Ajoutés à cela, les conflits militaro-politiques qu’a connu la RCA. Ceux-ci provoquent une sorte de stress ou des névroses automatiques. Les conflits familiaux et conjugaux et même les catastrophes naturelles sont aussi des facteurs de risque.

 


© collectifpsychiatrie.fr
Ce qui donne un tableau assez sombre de la santé mentale avec environs 300 malades mentaux qui errent dans la ville de Bangui. Un nombre de consultation qui a quadruplé en 13 ans passant de 1198 malades en 1995 à 4966 en 2007. Le nombre annuel de nouveaux malades en hausse est passé de 416 en 1996 à 790 pour la seule année 2007. En octobre 2011, le centre psychiatrique de Bangui a enregistré plus de 900 nouveaux cas précise le Docteur Caleb Ketté. La République Centrafricaine dispose déjà d’une politique nationale de santé mentale et les documents y relatifs ont été adoptés. Mais, il se pose un problème de moyens pour la mise en œuvre de cette politique nationale de santé mentale. A cet effet, le Docteur Caleb Kette lance un vibrant appel à l’endroit du gouvernement centrafricain pour qu’il puisse créer les conditions nécessaires afin que la santé mentale soit inscrite parmi ses priorités. Ce faisant, le gouvernement devra tout mettre en œuvre pour solliciter des appuis humains (formation du personnel) et financiers afin de traduire dans les faits, les grandes lignes de la politique nationale de la santé mentale.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués