SOCIéTé  |    

Centrafrique: Fin à Damara de la caravane de paix

Par Alain-Patrick Mamadou / Acap - 04/10/2011

Un match de football opposant Arc-en-ciel à FACA-Sport a clos cette semaine de la paix. Arc-en-ciel a remporté le trophée sur le score de 1 but à zéro

 

Le Ministre de la Communication, de la culture démocratique et Civique, Alfred Taïnga Poloko, a mis un terme à la caravane de la paix, en présence des autorités politico administratives de la Préfecture de l’Ombella M’Poko à Damara. Selon le Ministre Alfred Taïnga Poloko, cette caravane de la paix a pour but de rappeler à chaque personne vivant en Centrafrique, natif ou non, de préserver la paix tant en pensée qu’en action. Profitant de la circonstance, le membre du gouvernement a évoqué les raisons qui concourent à gêner la paix, entre autres, la haine, les désaccords entretenus, le tribalisme, l’absence de l’humilité, la violence vis-à-vis des enfants et des femmes, la discorde au sein d’une famille, pourtant socle d’une nation. Il a renchéri en soulignant que sans la paix, il n’y a aucune activité socioprofessionnelle, qu’il s’agisse de l’éducation, de la santé, du commerce, etc.

 


© acap-cf.info
Le ministre de la Communication, de la Culture Démocratique et Civique, Alfred Poloko Taïnga
Mme Aïssatou Laba Touré, représentant la Représentante du Secrétaire Générale des Nations-Unies en Centrafrique, s’est référée à la déclaration du Président de la République François Bozizé du 21 septembre 2011 à l’occasion de la journée mondiale de la paix. Cette déclaration aurait voulu que tous ceux qui interviennent en Centrafrique, Centrafricains eux-mêmes, étrangers et partenaires au développement, privilégient la paix dans la vie de tous les jours, que ce soit à leur foyer et sur le lieu du travail. Elle a également fait savoir que les Nations-Unies ont une préoccupation majeure : celle qui concerne la paix. C’est d’ailleurs ce qui caractérise le mandat et la finalité des objectifs des agences du système des Nations Unies. Pour elle, la paix en Centrafrique est avant tout l’affaire des Centrafricains. Les Centrafricains resteront dans leur pays, c’est à eux de le construire, pour en faire un pays développé, riche et envié partout, que ce soit en Afrique ou dans le monde, a conclu Mme Touré.

Un match de football opposant Arc-en-ciel à FACA-Sport a mis définitivement un terme à la caravane de la paix. Arc-en-ciel a remporté le trophée contre FACA-Sport sur le score de 1 but à zéro. Le trophée a été remis par Mme Clotilde Namboï, préfet de la préfecture de l’Ombella M’Poko. Après la Journée Internationale de la Paix, dont les manifestations ont été organisées à Bangui le 21 septembre 2011, une caravane de la paix a été lancé à Kaga-Bandoro, puis est passée par les villes de Dékoa, toujours dans la Préfecture de Kaga-Bandoro, Sibut dans la Préfecture de la Kémo pour chuter à Damara dans l’Ombella-M’Poko. Damara elle-même était une localité affectée par les effets des querelles politico-militaires. Mais depuis, la paix y est revenue. Le Maire de la localité, Doumindji Jean-Jacques, a fait savoir que la paix est revenue dans sa cité et que toutes les activités, agricoles, pastorales, commerciales, administratives, etc. ont repris du poil de la bête.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués