FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

CAN 2012: Les craintes de la fédération centrafricaine de football

Par Fleury Koursany - 03/10/2011

Il reste quelques jours pour la dernière rencontre du groupe D qui opposera les fennecs d’Algérie et les fauves de Bas Oubangui.

 

La République Centrafricaine qui est à égalité de points avec le Maroc à la tête du groupe D n’a pas droit à l’erreur si elle veut véritablement arracher sa qualification pour cette CAN 2012. C’est dire que les Fauves de Bas-oubangui devront jouer gros devant l’Algérie pour prétendre à une quelconque qualification au cas où le Maroc manquait sa partie. Mais, les choses sont tellement compliquées pour la Fédération centrafricaine de football qui n’arrive pas à entrer en possession du budget de cette rencontre capitale pour la République Centrafricaine. Le président de la Fédération Centrafricaine de Football, Patrice Edouard Ngaïssona a solennellement appelé les autorités centrafricaines à décaisser les fonds promis pour faciliter la préparation et le déplacement des fauves pour cette rencontre capitale.

 


© footafrica365.fr
Une sélection du onze national centrafricain
Pour le président de la Fédération qui n’arrive pas à comprendre pourquoi les décisions du Chef de l’Etat ne sont toujours pas exécutées à temps par ceux qui ont le devoir de le faire, tout devra être mis en œuvre pour que les joueurs centrafricains éparpillés dans le monde puissent arriver à temps à Alger dans le cadre du regroupement de l’équipe nationale. Les Fauves locaux ont achevés leur préparation localement poursuivent dans des conditions plus ou moins difficiles et sont annoncés sur Alger en début de cette semaine. Ce retard de décaissement des fonds au profit de l’équipe nationale centrafricaine intéresse le public. Pour Rémy Sérafégan, journaliste sportif au Quotidien L’Hirondelle, comment peut-on toujours demander des résultats à une équipe nationale si on ne met pas les moyens conséquents à sa disposition? Une compétition, ça se prépare et pour avoir des résultats, il faut absolument créer les conditions nécessaires à celle-ci.

Pour Yves Sindo, Directeur de Publication du journal sportif «Tcharara» tout semble indiquer que le renouveau du football centrafricain et partant, de toutes les disciplines sportives n’arrange pas les affaires de certaines personnes. Mais la jeunesse centrafricaine n’est pas dupe et saura le moment venu sanctionner tous ceux qui refusent aujourd’hui d’aider à la promotion du sport centrafricain. C’est dans cette ambiance que les Fauves de Bas-oubangui préparent cette rencontre de la dernière chance qui se jouera le 9 octobre 2011 contre les fennecs d’Algérie.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Voici les sept joueurs évoluant en Europe et en Asie retenus par le staff des Fauves de Centrafrique
  • Eloge Enza-Yamissi (Troyes, France),
  • Manassé Enza-Yamissi (Amiens, France),
  • Hilaire Momi (Le Mans, France),
  • Fernander Kassaï (Le Mans, France),
  • Foxi Kéthévoama (Kecskemet, Hongrie),
  • David Manga (Partizan Belgrade, Serbie),
  • Franklin Anzité (Etoile FC, Singapour).
  • Les joueurs convoqués rejoindront le reste du groupe à partir de lundi à Bangui, lieu du rassemblement d'avant-match.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués