ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Deux bourses d’excellence pour des lauréats du Concours de l’ISTAC

Par Basile Rebene/Acap - 30/09/2011

Elles ont été remises par le Président du Groupement Interprofessionnel de Centrafrique(GICA)

 

Le Président Leonel Coussi, du GICA, a remis un contrat de bourses d’excellence aux deux lauréats centrafricains admis au concours d’entrée à l’Institut Supérieur de Technologie d’Afrique Centrale (ISTAC) à Pointe Noire. Il s’agit de Koyalissio Sidney qui a opté pour une formation en télécommunication et Zebo Salia pour une école d’ingénieur. Ces deux lauréats suivront une formation généraliste du premier cycle de deux ans à Pointe Noire et trois autres années de formation en alternance entre les entreprises et l’école à Douala au Cameroun. Le représentant de l’ISTAC, M. Léon Ounsa, a indiqué que son institut veut promouvoir une jeunesse capable de relever le défi de leur pays respectifs notamment le problème de l’énergie et de la communication. C’est pourquoi a-t-il expliqué, l’ISTAC met l’accent non seulement sur la capacité professionnelle des jeunes d’Afrique Centrale mais également sur les valeurs, c'est-à-dire la conscience professionnelle, l’assiduité au travail, la pontualité l’attitude correcte. Il a rappelé que ces deux lauréats viennent après les deux autres centrafricains dont une fille qui sont déjà en formation dans cet Institut.


 


© ist.groupe-icam.fr
Il a ajouté que l’ISTAC est engagé auprès des étudiants les compétences; la formation de qualité et aussi la formation pratique notamment l’alternance entre les entreprises et l’école, soulignant que cet Institut regroupe presque tous les pays d’Afrique Centrale. Le Président de GICA, M. Leonel Coussi, a précisé que sur les cinq (5) millions du coût de la formation, le GICA prend en charge quatre vingt pour cent (80%) sous forme de bourses et les autres frais sont à la charge de leurs familles respectives. Les membres de GICA ont besoins des ressources humaines qualifiés dans des domaines souvent techniques, c’est pourquoi nous sommes attirés par l’ISTAC qui est un gage de formation qualifiée en Afrique Centrale, a-t-il justifié. Il a fait savoir qu’à travers ce geste, les membres du GICA souhaitent promouvoir l’enseignement supérieur pour des étudiants centrafricains méritant cette promotion, nous considérons l’éducation comme un acte du développement de Centrafrique. Le GICA est une association patronale qui regroupe vingt deux (22) des plus grandes entreprises centrafricaines avec des secteurs représentés tels que: les banques; les opérateurs de téléphonies; les industries minières; les bureaux d’achat de diamants; de transports; de commerce général et des industries forestières.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués