ECONOMIE ET BUSINESS  |    

20 milliards DH pour le TGV Tanger-Casablanca

Par Kawtar Tali, aujourdhui.ma - 29/09/2011

Le TGV fera du Maroc le premier pays d’Afrique et du monde arabe à se doter d’un système de transport ferroviaire d’un très haut niveau technologique

 

Le projet de ligne du train à grande vitesse (TGV) reliant Tanger à Casablanca entame une nouvelle phase d’opérationnalisation. La ville du détroit a abrité, vendredi 10 décembre 2010, la cérémonie de signature de six conventions pour la concrétisation de ce grand chantier œuvrant pour le développement du système des transports à l’échelle nationale. Présidée par SM le Roi Mohammed VI, cette cérémonie fut l’occasion de mettre en lumière les détails techniques et financiers dudit projet, dont le coût global est de 20 milliards de dirhams. Avec le lancement du projet de TGV Tanger-Casablanca, le Maroc sera le premier pays d’Afrique et du monde arabe à se doter d’un système de transport ferroviaire d’un très haut niveau technologique qui ouvre la voie à des réalisations futures à grande portée. Cinq des six conventions concernent le financement du projet et viennent s’ajouter aux ressources financières propres mobilisées, a indiqué, à cet effet, Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport. Soulignant que ces conventions permettent la sécurisation de nouvelles ressources financières à travers des prêts concessionnels avec des taux d’intérêt avantageux entre 1,2 et 3,16% et des délais de grâce importants allant de 5 à 20 ans.

 


© POOL NEW / REUTERS
Rencontre entre le président Sakozy et le roi Mohammed VI du Maroc
Il s’agit, selon M. Ghellab, de deux conventions relatives au financement français RPE (Réserve Pays Emergent) par le Trésor d’une part de 350 millions d’euros et par des banques françaises d’autre part de 275 millions d’euros, d’un mémorandum d’entente relatif au prêt du Fonds saoudien pour le développement d’un montant de 200 millions de dollars US, et d’un accord de prêt avec le Fonds d’Abou Dhabi pour le développement portant sur 100 millions de dollars US, ainsi que de la convention de garantie s’y rapportant. La sixième convention, quant à elle, concerne le contrat d’acquisition par l’ONCF de 14 rames à grande vitesse auprès de la société française Alstom, selon les meilleures conditions de compétitivité internationale. «Les prix de ce contrat sont au moins aussi avantageux que ceux des marchés comparables conclus récemment en France et en Europe», a expliqué M. Gellab.

En effet, les 14 rames qui seront conçues et fabriquées principalement en France dans les sites d’Alstom Transport ont été vendues pour un montant de 400 millions d’euros, a souligné l’AFP sur la base d’un communiqué du Groupe Alstom. Chaque rame comprendra 8 voitures dont deux voitures de première classe, une voiture restauration et cinq voitures de seconde classe. Par ailleurs, Karim Ghellab a fait observer que «les études détaillées d’exécution et les travaux préparatoires sont en cours en vue d’entamer les travaux d’infrastructures à mi-2011 et de les achever à fin 2014». «L’exploitation de cette ligne se fera à fin 2015 dès la réception des trains et l’achèvement de la phase d’essais et de tests requis en application des standards de sécurité relatifs à la grande vitesse reconnus mondialement», a ajouté le ministre. Avec plus de 6 millions de voyageurs attendus dès la première année de sa mise en service à fin 2015, le projet permettra de réduire considérablement les temps de parcours : 2h10 min au lieu de 4h45 min entre Tanger et Casablanca et 1H20 min au lieu de 3h 45min entre Tanger et Rabat. L’achèvement des travaux est prévu à la fin de l’année 2014, suivi de la réalisation durant une année des essais et des tests d’homologation selon les standards internationaux pour une mise en service de la ligne en décembre 2015.

 


© trendsnow.net
Le TGV
Pour la réalisation de ce projet d’envergure, des ressources financières propres ont été mobilisées par le budget général de l’Etat (4,8 milliards de DH) et le Fonds Hassan II pour le développement économique et social (1milliard DH) en vertu du contrat-programme relatif à l’ONCF pour la période 2010-2015 et la convention avec le Fonds Hassan II, tous deux signés sous la présidence effective de Sa Majesté le 1er février dernier. Les financements extérieurs déjà mobilisés sont constitués également du don du gouvernement français de 75 millions d’euros et du prêt de 140 millions de dollars US octroyé par le Fonds koweitien pour le développement économique arabe. Le Maroc a, en outre, reçu l’accord concernant deux prêts octroyés par l’Agence française de développement pour un montant de 220 millions d’euros et le Fonds arabe pour le développement économique et social pour un montant de 100 millions de dollars, et dont les modalités de concrétisation se feront ultérieurement, il s’avère aujourd’hui que le montage financier du projet est effectivement bouclé.

L’ONCF et ALSTOM une alliance pour le développement ferroviaire
L’Office national des chemins de fer (ONCF) a passé un contrat avec le constructeur français ALSTOM pour l’acquisition de 14 rames duplex à grande vitesse. Ces rames sont composées chacune de deux motrices encadrant huit remorques articulées, dont deux de première classe, cinq de seconde classe et une buvette. Chaque rame offre une capacité de 533 places assises dont 10 % sont réservés aux personnes à mobilité réduite et deux espaces pour usagers de fauteuils roulants. Un accord sur la conception, la construction et l’entretien de cette ligne emblématique longue de 350 km, avait été signé lors de la visite en octobre 2007 du président français Nicolas Sarkozy. Les trains seront exploités à 320 km/h sur la première section de 200 km de la ligne à grande vitesse marocaine entre Tanger et Kénitra, puis elles rejoindront Casablanca en empruntant le réseau classique, où elles circuleront à 160 km/h ou à 220 km/h. Les 14 rames seront conçues et fabriquées principalement en France dans les sites d’Alstom Transport. Motrices et rames seront livrées séparément à un l’atelier de l’Office national des chemins de fer marocain (ONCF) situé près de Tanger, où elles seront assemblées en trains.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués