INTERVIEW  |    

Alpha Willybiro: «Le football en Centrafrique est dans une phase d’émergence»

Par Luidor NONO - 26/09/2011

Avec son association sportive As Mazanga, il a pris part aux rencontres et échanges du «Cabongo Networking» à Paris. Rencontre!

 

Quelle est l’image du sportif que votre association sportive Mazanga véhicule auprès du public?
L’image du sportif que nous souhaitons véhiculer c’est que le sportif c’est un acteur à part entière du développement de son pays. Le sport est capable d’attirer beaucoup d’investissement à l’image du stade de 20 000 places qui a été construit à Bangui. C’est une construction qui s’est faite sur trois ans, qui a donné plus de mille emplois aux Centrafricains. Aujourd’hui ce complexe donne des emplois en termes de gestion, en termes d’espace d’exploitation à un certain nombre d’entreprises. Ça, c’est vraiment l’image que le sport et le sportif en général sont capables d’apporter dans le développement d’un pays. D’autre part également, le sport et les sportifs sont les grands ambassadeurs d’un pays. Ils sont le symbole de l’unité nationale. Aujourd’hui quand on voit une équipe des sportifs sortir, on voit derrière une certaine discipline, une certaine rigueur. On voit derrière une volonté de s’exprimer qui est le reflet de ce qu’un pays essaye de promouvoir sportivement. Donc, les résultats sportifs en tant que tels sont une chose. On voit toutes les équipes se battre pour être présentes aux jeux olympiques, ou dans les championnats mondiaux parce que c’est la place qu’un pays qui a la capacité sinon le mérite de se présenter et être reconnu parmi les plus grandes nations et être reconnu à travers le monde.

 


© Centrafrique Expertise
Alpha Willybiro, le président de l'As Mazanga
On se rappelle que vous êtes de formation de base gemmologue, mais vous voilà aujourd’hui investi pleinement dans le sport. Pourquoi cet intérêt pour le sport?
C’est vrai que la gemmologie c’est une science qui demande beaucoup de rigueur et cette même rigueur là, j’espère la transmettre d’emblée au sport. Ce qui ne veut pas dire que je ne suis plus gemmologue. J’ai encore mes activités en tant que expert conseil en exploration minière, et du coup, je peux vous dire simplement qu’en termes d’expérience et d’expertise, c’est à peu près le mode de fonctionnement du professionnel que je suis, j'essaye de transmettre sur le plan associatif.

Sur le plan associatif vous étiez présents au «Cabongo Networking» de Paris. Quelle place pensez-vous occuper lors à ce genre de regroupement, de mise en relation, de rencontre?
Le principal pour moi a toujours été qu’on se rencontre. Plus on rencontre des personnes, plus on est capable d’échanger nos idées et plus on est capable de trouver des complémentarités à nos expériences. Aujourd’hui, le «Cabongo Networking» est une expérience énorme, qui a été travaillé par «Centrafrique expertise» qui est une jeune association à côté de l’As Mazanga qui est créée depuis 1969. Mais quand on regarde la vitesse et la maîtrise, avec laquelle le travail qu’ils ont mis en place a été réalisé, il est hors de question que quelqu’un qui souhaiterait s’exprimer et véhiculer un certain message, rate cette opportunité. A travers les différents outils multimédia, ils ont même fait des retransmissions à la télévision. Cela veut dire que même en Centrafrique ou partout ailleurs dans le monde, tout le monde, tout Centrafricain, tous ceux qui s’intéressent à la Centrafrique ont été capables de suivre nos différentes expositions, nos différentes conférences. C’est l’occasion pour s’exprimer sur la place mondiale.

Le sport en Centrafrique, vous avez une autre idée, vous avez une autre vision, pour vous le sport en Centrafrique c’est toujours le parent pauvre?
Aujourd’hui, le sport ce n’est pas le parent pauvre puisque ça demande beaucoup d’investissement à travers lequel on peut mettre en place un certain nombre de choses. Il y a un retour d’investissement énorme sur lequel je me suis appesanti lors de ma conférence du au «Cabongo Networking» On voit par exemple qu’une coupe d’Europe, ne coûte pas moins de 9 millions d’euros que le vainqueur doit remporter. Aujourd’hui, on n’a peut-être pas les chiffres, mais la Coupe d’Afrique des Nations n’est pas loin de ces sommes là. Vous comprenez qu’il y a tout un intérêt à s’investir dans le sport et c’est à peu près dans ce sens que nous aimerions accompagner les jeunes qui aspirent à faire du sport un projet de vie. C’est comme un projet d’études et il faudrait également que les parents sachent que derrière, il y a un réel investissement financier et de temps pour pouvoir profiter réellement des opportunités que le sport peut offrir.

 


© Centrafrique Expertise
Alpha W. exposant au "Cabango Networking" à Paris
Quelles sont les autres activités dans lesquelles vous pensez qu’on peut vous accompagner dans cette promotion du sport en Centrafrique?
Centrafrique?
Dans la promotion du sport en Centrafrique, nous-mêmes nous offrons généralement nos supports pour pouvoir aider toute entreprise voulant promouvoir son image de marque ou ses produits. Nous travaillons déjà avec l’OMS dans le cadre des différentes sensibilisations, parce que vous savez que l’AS Mazanga c’est plus de 80 000 personnes qui nous soutiennent et qui nous suivent à travers le monde via notre site www.mazangabasketball.com, ou à travers notre page face book. Donc, aujourd’hui, c’est tout ce public là que nous mettons à la disposition de toutes entreprises pour pouvoir porter son message.

Mais vous semblez souligner également le fait que les entreprises ne prennent pas le sport comme partenaire?
Justement aujourd’hui, il y a un gros travail à faire déjà au niveau des associations sportives. Et ce que nous demandons, c’est que les entreprises commerciales nous regardent comme des partenaires parce qu’aujourd’hui, l’AS Mazanga ne vient pas simplement demander du sponsoring ou du financement; l’AS Mazanga arrive avec une expérience. En termes de sensibilisation et de marketing, nous sommes capables de faire des campagnes, donc nous pouvons apporter un plus dans leur activité commerciale et c’est cet aspect là que j’aimerais aujourd’hui que les entreprises centrafricaines et même sur le plan international, chacun puisse comprendre que nous sommes des partenaires au même titre que n’importe quel fournisseur de matières premières.

Après les résultats de la dernière CAN des basketteurs et les résultats que l’on voit des footballeurs, vous avez toujours la même position?
(Rires) Le football en Centrafrique encore aujourd’hui est dans une phase d’émergence. Il faut reconnaître qu’ils ont fourni de gros efforts. Là, ils sont dans une position où ils pourront éventuellement se qualifier pour la première fois à la CAN. Aujourd’hui au niveau du basketball quand on parle en termes de comparaison, nous ne sommes plus au stade des qualifications. Au niveau du basketball, nous sommes aujourd’hui bloqués dans une position de quarts de finale, en position de 5e ou 6e et il est question autant au niveau du basket que du football de revoir la conception de ce que nous essayons de faire pour le sport. Parce que déjà pour le basket, ce n’est pas normal qu’on ne puisse pas comprendre que ce n’est pas seulement un problème financier, que l’Etat Centrafricain aujourd’hui investit énormément dans le basket et dans le sport. Et j'en remercie le Président de la République. Le football a cette chance là de s’appuyer sur l’expérience du basketball pour ne pas faire les mêmes erreurs. Donc, le football a du travail à faire et ils ont de la chance parce qu’au niveau du basket, il y a beaucoup d'erreurs de conception qui ont été commises et que je demande au football de ne pas commettre les mêmes erreurs pour pouvoir passer à l’étape suivante.

Qu’est-ce que vous leur souhaitez pour le 9 octobre prochain?
Beaucoup de chance et de détermination et surtout de garder la tête froide car le haut niveau est un travail à long terme et beaucoup de sacrifice.
 
MOTS CLES :  Partenariats   Echanges   Sport   As Mazanga   Alpha Willybiro   Marketing   Commerce 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués