ECONOMIE ET BUSINESS  |    

L’appel à la prudence de l’Agence de Régulation des Télécommunications

Par Fleury Koursany - 26/09/2011

Des messages provenant de l’international font croire à des abonnés Télécel qu’ils auraient gagné à la loterie, ou qu’ils sont bénéficiaires de sommes de 10.000 euros

 

La Direction générale de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) de la République Centrafricaine appelle les Centrafricains à la prudence. Elle attire l’attention de l’ensemble des consommateurs des services de téléphonie mobile de ne pas répondre à des sms ni des messages dont les contenus leur semblent douteux afin d’éviter des désagréments. Cet appel fait suite à des désagréments dont ont été victimes les abonnés de la société de téléphonie mobile Télecel Centrafrique qui ont reçu des messages provenant de l’international leur faisant croire qu’ils ont gagné à la loterie, ou qu’ils sont bénéficiaires de sommes de 10.000 euros qui n’attendent que leur coup de fil pour être débloquer.

 


© journaldebangui.com
Escroquerie internationale
Bravo, votre numéro a été choisi par notre société, vous avez gagné 10.000 euros, votre code secret 2540, appelez gratuitement 0023222288838, c’est le contenu des messages envoyés par ce réseau de pirate des abonnés Telecel. Dans l’ignorance, beaucoup d’abonnés Télecel se sont empressés de rappeler les numéros à l’international pour en savoir davantage et se rendre compte par la suite qu’il ne s’agissait que d’une escroquerie. Face à cette situation, ils se sont plaints. La société s’est vue obligée de renvoyer à ses abonnés un autre message leur demandant de faire très attention et de ne pas répondre à certains Sms aux contenus douteux en provenance des numéros à l’international. Saisie à cette fin par Telecel Centrafrique, la Direction générale de l’ART a d’abord fait savoir qu’avec les nouvelles technologies, un pirate qui a accès à un GPRS peut rester à côté de son ordinateur et tout manigancer comme s’il était à l’étranger. D’ores et déjà, l’ART-Centrafrique demande aux entreprises de téléphonie mobile exerçant en Centrafrique de mettre fin à la vente désorganisée des cartes sims comme cela se fait sur le marché et de tout mettre en œuvre pour identifier leurs abonnés.

 


© journaldebangui.com
La devanture du bureau central Télécel au PK0 de Bangui
Identification des réseaux pirates
A travers un communiqué de presse rendu public ce lundi, 26 septembre 2011, Telecel-Centrafrique a fait comprendre qu’il a identifié l’opérateur mobile d’où proviennent les messages. Cet opérateur se trouve selon Telecel-Centrafrique à Bombay en Inde et tous les appels en provenance de ce réseau ont été bloqués quand bien même certains messages continuent d’être reçus par ses abonnés. Pour l’opérateur mobile très bien organisé, face à cette situation, la société a saisi la justice centrafricaine et demande à ses abonnés victimes de cette escroquerie d’en faire autant. Telecel Centrafrique a également saisi l’ART Centrafrique, aux fins d’introduire une action auprès des agences de régulations des pays étrangers concernés (en particulier la Siérra Léone et Sao Tomé) afin que des mécanismes d’identification desdits réseaux pirates puissent être entamés et qu’ils répondent de leurs actes.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués