SOCIéTé  |    

Une manifestation contre "la Françafrique" à Paris

Par journaldebangui.com, afp - 16/09/2011

Ils étaient rassemblés près du siège parisien de l`Unesco, où étaient réunis des présidents africains à l`occasion de la remise du prix Félix Houphouët-Boigny

 

Selon des informations rendues publiques par l’Agence France Presse, une centaine de personnes, essentiellement issues de diasporas africaines, a manifesté à Paris "contre la corruption" des gouvernements africains. Elle dénonçait par ailleurs la persistance des réseaux opaques de "la Françafrique". Les manifestants s`étaient rassemblés près du siège parisien de l`Unesco, où étaient réunis les présidents ivoirien Alassane Ouattara, sénégalais Abdoulaye Wade et mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, à l`occasion de la remise du prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de l'Unesco. D’après l’AFP qui reprend les propos, les manifestants ont scandé J`aime la France, j`aime l`Afrique, mais je n`aime pas la France-à-fric. L`avocat Robert Bourgi, un conseiller de l`ombre de l`Elysée pour les affaires africaines, avait jeté un pavé dans la marre en brisant le silence entourant habituellement ses activités et évoqué des mallettes de billets remises par des chefs d`Etat africains à l`ancien président français Jacques Chirac.

 


On pouvait apercevoir le drapeau de la RCA lors de la manifestation
Il a notamment affirmé que pour la campagne électorale de Jacques Chirac en 2002. cinq chefs d`Etat africains - Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Laurent Gbagbo (Côte d`Ivoire), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et, bien sûr, Omar Bongo (Gabon) - ont versé environ 10 millions de dollars. Certains manifestants en majorité originaires de l’Afrique de l’Ouest ont fait ce genre de déclarations à l’AFP. Heureusement que des hommes comme Bourgi parlent. Le roi est nu aujourd`hui. Wade doit partir. Et emmener son fils (Karim Wade, qui détient 5 portefeuilles ministériels) avec lui, a déclaré à l`AFP Cheikhna Camara, représentant du Parti socialiste sénégalais en France. Wade a donné 5 milliads de francs CFA (environ 7,6 millions d`euros) à Chirac. Avec cet argent, il aurait pu régler les problèmes d`inondations et d`alimentation en électricité de tout Dakar, a affirmé pour sa part Zaccaria Coulibali, représentant du parti d`opposition de l`Alliance pour la République. De leur côté, les opposants mauritaniens ont dénoncé la "politique raciste" du régime du président Ould Abdel Aziz, dénonçant les conditions de l`organisation d`un recensement de la population qui vise, selon eux, "à priver de leur citoyenneté les Mauritaniens noirs"

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués