NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Crise libyenne: La prise de position du gouvernement centrafricain

Par Kpangbandjé - 07/09/2011

Elle est contraire à celle de l’Union africaine

 

M. Antoine Gambi, ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger, a fait une déclaration sur les ondes nationales concernant la question de la crise en Libye. Dans cette déclaration, le gouvernement centrafricain a reconnu la légitimité du Conseil national de la transition libyen qui est depuis quelques jours dans la capitale libyenne. Cette prise de position centrafricaine va à l’encontre de celle de l’union africaine qui s’est dite unie et refuse de reconnaître la légitimité du CNT en Libye. Réunie le 26 août dernier à Adis Abeba en Éthiopie sur la question de la crise libyenne, l’organisation n’avait pas reconnu le CNT mais de nombreux Etats africains sont passés outre.

 


© radiondekeluka
Le président du Conseil national de transition libyen
La République centrafricaine fait ainsi partie de ces Etats ayant reconnu le CNT libyen comme «instance politique censée défendre et protéger les droits du peuple libyen». Dans le communiqué lu par le ministre des Affaires étrangères, le gouvernement centrafricain reconnaît, exhorte le Conseil national de transition à tendre la main aux Libyens de tous bords qui le souhaitent dans le but de ramener la paix, la concorde, conformément aux décisions du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine. On se souvient que le régime Kadhafi a fortement soutenu la République centrafricaine depuis les régimes de Jean-Bedel Bokassa, André Kolingba, Ange Félix Patassé et aujourd’hui François Bozizé en apportant des appuis financiers, techniques, matériels et même militaires. Déjà depuis quelques jours, à l’ambassade libyenne de la République centrafricaine, le mât sans drapeau inquiétait. L’ancien régime libyen a ouvert de chantiers de plusieurs milliards de francs CFA. Un hôtel de 5 étoiles, le premier du genre dans le pays était en cours de construction à Bangui. En outre, l’ancien Guide s’était employé à construire d’une nouvelle ambassade sur l’avenue des Martyrs à Bangui. Ces travaux se poursuivent sans interruption, malgré la crise qui se déroule dans le pays.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués