NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Sénégal: La caution pour la présidentielle passe de 25 à 65 millions de Fcfa

Par Ariane Nkoma - 05/09/2011

L’opposition estime que le débat ne se situe pas seulement à ce niveau, mais aussi sur la candidature de Me Wade

 

Après le projet de «ticket présidentiel» rejeté massivement par des protestations du peuple, voici la caution. Son montant sera de 65 millions de FCFA au Sénégal. Ce montant, fixé par un arrêté ministériel en date du 29 août, représente près de deux fois et demie le cautionnement pour la présidentielle de 2007 (25 millions de FCFA, plus de 38.000 euros) et près de onze fois la somme versée par les candidats au scrutin en 2000 (6 millions de FCFA, près de 9.200 euros). Un responsable du ministère des Elections a expliqué que la hausse visait à décourager ceux qui viennent surtout pour faire leur marketing politique personnel à la présidentielle. Le cautionnement est remboursé au candidat qui obtient au moins 5% des voix. C'est normal de fixer la caution à ce niveau pour éviter les candidatures fantaisistes, comme celles qui s'annoncent de la part de gens dont la représentativité au Sénégal et l'envergure politique laissent à désirer, a déclaré hier jeudi Aliou Dia, de l'Alliance Sopi pour toujours (AST), coalition de la majorité soutenant la candidature du président Abdoulaye Wade à la présidentielle. On voit toutes sortes de candidatures et c'est déplorable pour la démocratie. Ca va coûter cher au contribuable et ça ne rapporte rien à la démocratie. Le montant de 65 millions de FCFA me paraît raisonnable, a dit M. Dia.

 


© www.interet-general.info
La caution pour la présidentielle passe de 25 à 65 millions de Fcfa au Sénégal
La décision de porter à 65 millions de FCFA (plus de 99.000 euros) la caution pour être candidat à la présidentielle au Sénégal suscite de vives réactions dans le pays, l'opposition et des candidats la qualifiant d’ injuste. Pour Ibrahima Sène, un des responsables de Benno Siggil Senegaal, principale coalition de l'opposition, c'est un scandale, une mesure anti-démocratique et anti-républicaine excluant de la course des candidats moins nantis et, selon lui, visant à déplacer le débat concernant la candidature de M. Wade, dénoncée par plusieurs partis de l'opposition et organisations de la société civile. Amsatou Sow Sidibé, seule femme parmi la vingtaine de candidats déclarés à la présidentielle, a de son côté jugé la hausse injuste, regrettant une décision qui change la donne à moins de six mois du scrutin. Pour elle, si la caution avait été de 65 millions de FCFA en 2000, l'actuel président n'aurait sans doute pas pu se présenter faute de moyens. Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères sénégalais, Cheikhtidiane Gadio, une caution qui s'élève à 65 millions de francs CFA, cela est indécent et pose un problème de principe: Dans une démocratie, dit-il, ce n’est pas l’Etat qui choisit les bons candidats et barre la route aux mauvais en augmentant le niveau de la caution. C’est aux électeurs de le faire, surtout dans une élection à deux tours. Mais pour Ibrahima Sène, cette mesure est surtout un moyen pour le pouvoir de déplacer le débat. Le vrai problème, c'est la candidature de M. Wade a-t-il estimé.

Plusieurs partis d’opposition et organisations de la société civile jugent en effet que la candidature du président sortant est anti-constitutionnelle. Abdoulaye Wade, 85 ans, a été élu une première fois en 2000 pour sept ans, puis réélu en 2007 pour cinq ans après une modification de la Constitution instituant un quinquennat renouvelable une fois. Sa candidature est au centre d'une polémique, ses opposants l'estimant anti-constitutionnelle parce que M. Wade aura effectué deux mandats présidentiels successifs, ses partisans soutenant l'inverse parce qu'il n'aura pas effectué deux quinquennats successifs depuis la modification constitutionnelle. Le premier tour de la présidentielle est fixé au 26 février 2012.

 

 
MOTS CLES :  Sénégal   Campagne   élection   Wade 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués