SOCIéTé  |    

Centrafrique: Suspension du trafic de la SONATU dans la Lobaye

Par Kpangbandjé - 02/09/2011

Cette décision fait suite à l’arrestation d’un receveur dans la localité de Mbaïki

 

La société nationale de transport urbain a rompu ses activités dans la zone de la Lobaye, notamment dans les villes de Mbaïki, de Boda et des environs. Selon les informations reçues auprès de la direction de cette société, cette décision est prise à la suite de l’arrestation arbitraire d’un de leurs agents sur ordre du Procureur de la République auprès le Tribunal de Grande instance de Mbaïki. De sources sûres, un agent de la société nationale de transport urbain (SONATU) se trouve en ce moment en prison à Mbaïki dans la préfecture de la Lobaye. L’agent Sidney Brice O., receveur d’autobus, effectuait le voyage Bangui-Mbaïki-Boda-SCAD avec à son bord un client transportant six cartons de cartouche de chasse. Arrivé à Mbaïki, lors d’un contrôle, les éléments de forces de l’ordre ont mis la main sur les cartouches et le propriétaire a été mis en prison. L’autobus qui est parti sur SCAD, sera interpellé par le Procureur qui a aussitôt mis aux arrêts le receveur de l’autobus. D’après une autre source, c’est sur l’intervention de la directrice commerciale de la société que l’autobus et le conducteur sont rentrés sur Bangui alors que le receveur est toujours sous les verrous.

 


© journaldebangui.com
Les bus de la SONATU garés sur le parvis du Stade de Bangui
La société nationale de transport urbain en général et l’administration en particulier s’est indignée du fait que depuis un certain temps, la société est la cible des actes non-patriotiques. Sur le coup, un communiqué signé par la direction de la SONATU a décidé de suspendre tous ses trafics à destination de Mbaïki et de Boda depuis le 31 août. D’après ce communiqué on peut lire que «plusieurs agents de la SONATU ont été frappés, blessés ou arrêtés arbitrairement ces derniers jours et la situation ne semble point s’améliorer». Toujours d’après le communiqué, «les trafics ne reprendront dans cette zone que si les conditions de circulation seront jugées satisfaisantes et que l’agent arrêté soit remis en liberté». L’on peut noter que les voyageurs commencent à se plaindre du manque de véhicule sur cet axe qui est davantage desservi par la SONATU. Cette situation devrait se prolonger si la société n’obtient pas gain de cause. Si le propriétaire de ces cartouches de chasse est arrêté, pourquoi mettre sous les verrous le receveur de l’autobus qui n’a aucun droit sur le contenu des bagages de ses clients? Pour le moment, la SONATU campe sur ses décisions.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués