SOCIéTé  |    

Centrafrique: La décennie d’action en faveur de la sécurité routière

Par journaldebangui.com, acap - 31/08/2011

«Les routes tuent plus que le paludisme, la tuberculose et le sida», selon le ministre d’Etat Parfait Anicet Mbay

 

L’objectif de la décennie d’action en faveur de la sécurité routière 2011-2020 est de renverser significativement les tendances d’augmentation des accidents de la route tant au niveau mondial qu’au niveau de chaque pays, dont la République Centrafricaine. Le Ministre d’Etat Parfait Anicet Mbay a pensé que si rien n’est fait, d’ici 2030, le résultat sera catastrophique. Il a souligné la faiblesse des investissements se rapportant aux infrastructures routières en République Centrafricaine, avant de s’appesantir sur la protection des usagers de la route, tels que les enfants, les piétons, les cyclistes, les motocyclistes, les vendeurs ambulants, etc. Les mesures préconisées par le membre du gouvernement concernent la limitation des vitesses, la sanction des conducteurs en état d’ébriété, l’absence du port de la ceinture de sécurité pour les véhicules et les casques pour les deux roues, le dispositif pour asseoir les enfants et les soins d’urgences des victimes des accidents de la route. Il a également donné des indications concernant l’achat des véhicules en bon état et surtout une campagne de sensibilisation des usagers de la route, avec inscription de la sécurité routière au programme d’instruction civique dans des établissements scolaires.

 


© journaldebangui.com
Le ministre d’Etat Parfait Anicet Mbay
M. Zakaria Maïga de l’OMS a insisté sur certains chiffres: plus d’un millions de décès et entre 20 à 50 millions d’infirmités sont enregistrés par an dans le monde et sont imputables aux accidents de la route. Plus de 90% des décès et infirmités dus aux accidents de la route surviennent dans les pays à faible revenu alors ne disposant que de 48% des véhicules immatriculés dans le monde; enfin, les accidents de la route représentent un frein considérable au plan économique pour les victimes, leurs familles et les pays, a-t-il indiqué. Un plan global de la décennie d’action en faveur de la sécurité routière a été élaboré et s’articule autour de cinq points à savoir: l’amélioration des conditions de la gestion de la sécurité routière; de la sécurité de l’infrastructure routière; de la sécurité des véhicules; du comportement des usagers de la route et enfin l’amélioration des soins d’urgence. Un appel est lancé en direction du gouvernement, des organismes internationaux, de la société civile et de chaque citoyen pour faire obstacle aux accidents de la route en tant que «graves problèmes de santé publique et de développement», sachant bien qu’ils peuvent être évités.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués