FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Centrafrique: Les Fauves déterminés pour le match contre le Maroc

Par Kpangbandjé - 30/08/2011

les Fauves locaux et quelques uns de la diaspora africaine ont entamé les séances d’entraînements aux côtés de l’entraîneur Jules Accorsi

 

Les Fauves de Bas-Oubangui, version football, recevront le dimanche 4 septembre 2011 au complexe sportif Barthélemy Boganda les Lions de l’Atlas du Maroc. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 5ème journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations dont la phase finale aura lieu conjointement au Gabon et en Guinée-équatoriale en 2012. Mais déjà, la confédération africaine de football a mis en garde la Fédération centrafricaine de football en cas d’envahissement du terrain. Ce match est un tournant décisif pour les ambassadeurs centrafricains qui n’ont pas droit à l’erreur, ils doivent mouiller le maillot pour pouvoir remporter ce match et prétendre à la qualification. Les Fauves évolueront devant leur public à Bangui.

 


© centrafriquefootball.com
Une selection du Onze centrafricain sur le terrain
Au niveau de la préparation, les Fauves locaux et quelques uns de la diaspora africaine ont entamé les séances d’entraînements aux côtés de l’entraîneur Jules Accorsi. Ceux de la diaspora européenne arrivent bientôt à Bangui. Ce qui est sûr, il y aura du monde au complexe sportif Barthélemy Boganda. Mais les Centrafricains doivent contrôler leur comportement puisque la confédération africaine de football (CAF) ne tarderait pas à infliger des sanctions allant jusqu'à la suspension de son terrain et le payement d'une amende. Si la confédération africaine de football a pris cette mesure, c’est parce que lors du match qui a opposé la République centrafricaine à l’Algérie pour le compte de la deuxième journée, les supporters ont envahi le terrain après chaque but marqué.

 


© journaldebangui.com
Pour échapper à cette sanction qui plane rien ne sert d’aller au complexe sportif si on n’a pas payé le billet d’entrée. Les supporters doivent se mobiliser et encourager les joueurs à faire mieux au lieu de les insulter sur le terrain. Un match de football se joue en quatre vingt dix minutes. Même à quelques secondes de la fin, les Fauves peuvent marquer un but. Les hommes en tenue ont également un rôle à jouer quant à la sécurisation du complexe Boganda. Ils doivent rester face au public comme ils l’ont fait lors du match Centrafrique/Tanzanie pour la quatrième journée. La délégation marocaine arrivera à Bangui par un vol spécial la veille du match pour rentrer aussitôt après le match. La victoire des Fauves ouvrira la porte à la République centrafricaine pour participer à une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués