INTERVIEW  |    

RCA-MAROC: Le sélectionneur centrafricain, Jules Accorsi, très confiant

Par Fleury Koursany - 30/08/2011

Le match de la vérité pour le compte du groupe D oppose ce 4 septembre 2011 à Bangui, les Fauves de Bas-Oubangui au Lions du Maroc

 

M. le sélectionneur, à quelques jours de la rencontre RCA-Maroc, comment s’organise la préparation des fauves?
D’abord, on attend déjà que tout le monde soit là avant de parler d’organisation. Pour l’instant, on est complètement désorganisé. Je n’arrive pas à avoir le terrain d’honneur à ma disposition, tracé, roulé et équipé de filet. Ça se passe assez mal.

Avez-vous partagé avec les responsables de la Fédération et les autorités en charge du sport, toutes vos difficultés?
Oui, tout le monde connait mes difficultés mais il y a dans ce pays, un office qui s’occupe du terrain mais qui franchement ne sert à rien à part encaisser de l’argent. Cet office a loué le terrain destiné aux sportifs à des particuliers et encaisse beaucoup d’argent pour ne rien faire sur le terrain. En plus, il s’oppose à ce que nous nous entrainions sur ces installations. Il va falloir que cet office, ou il se met au diapason des fédérations ou qu’il disparaisse. En ce qui me concerne, je ne continuerais pas à travailler avec des gens qui ne font rien que s’opposer aux sportifs.

 


© corsematin.com
Jules Accorsi
La CAF a mis en garde la République Centrafricaine au cas où le match de Bangui se déroulerait pas dans de bonnes conditions, quelles sont vos impressions?
Les matchs de Bangui se sont toujours déroulés dans de très bonnes conditions même si la ferveur du public a pu donner l’impression qu’il s’était passé de choses. Il ne s’est strictement rien passé ici à Bangui et je souhaite à tous les terrains africains d’avoir des matchs qui se déroulent dans des conditions aussi faciles et bonnes pour les équipes étrangères que ce qui se passe ici à Bangui. Nous avions d’ailleurs reçu ici l’Algérie, la Tanzanie, tout s’est bien déroulé et il y a eu de la ferveur populaire. Bien sûr on a eu l’impression que les choses semblent avoir débordé mais ce n’était pas le cas. Sur le terrain, tout s’est déroulé dans de très bonnes conditions et je ne laisserais pas les gens dire qu’ici, les choses se passent d’une très mauvaise façon alors que cela n’est pas exact.

Quelles sont vos impressions sur le trio tunisien qui officiera ce match RCA-Maroc?
Je ne jette pas l’opprobre sur le trio tunisien. Bien au contraire, la CAF a cru bon de designer quatre arbitres tunisiens pour officier. Moi je ne jette pas la suspicion sur l’arbitrage tunisien mais comme je l’ai dit, le seul petit problème qui me gêne un peu, c’est qu’ils peuvent échanger en arabe sur le terrain avec les joueurs marocains. Mais c’est le seul petit problème sinon, j’ai totalement confiance à la probité de l’arbitrage tunisien.

 


© lebuteur.com
Le sélectionneur centrafricain, Jules Accorsi
Un autre problème auquel est confrontée la fédération centrafricaine de football est celui des moyens financiers qui puissent permettre au sélectionneur de bien encadrer les Fauves, avez-vous un message particulier à lancer à l’endroit des autorités du pays ou des sociétés dites citoyennes de la place?
Oui, il y a longtemps que j’ai lancé ce message qui n’est pas entendu. On fait avec, on est bien obligé. On n’est pas aidé ou on l’est au dernier moment. Dans de très mauvaises conditions, on se décarcasse pour pouvoir avancer au niveau du classement FIFA et puis des matchs comme celui de Malte qui ont été très mal organisés au dernier moment, sans une équipe complète, on perd 15 places au classement FIFA. C’est déplorable de prendre des points dans des matchs officiels et les perdre dans des matchs qui ne nous apportent strictement rien. Donc à l’avenir et en ce qui me concerne pour les matchs amicaux date FIFA, ou nous faisons ces matchs amicaux avec l’équipe au complet dans de très bonnes conditions ou on n’en fera plus. Moi je ne veux pas hypothéquer la marche en avant de l’équipe nationale de Centrafrique pour des matchs amicaux qui ne nous rapportent strictement rien sinon ne nous font que reculer au classement FIFA.

Coach, l’espoir est tout de même permis au soir de la rencontre RCA-Maroc?
Oui bien sur, l’espoir est permis, on y croit tous. Les joueurs y croient, moi aussi. Les Marocains ont beaucoup de crainte à venir ici à Bangui parce qu’on leur raconte beaucoup de choses qui ne sont pas exactes. C’est tant mieux pour nous s’ils ont peur. Il faut qu’ils sachent qu’ici, ils sont en sécurité, qu’ils ne craignent rien, donc ils peuvent venir jouer de manière très sereine ici à BANGUI, Maintenant les journalistes marocains et algériens racontent plein de bêtises dans leurs journaux. On a même dit qu’il y avait des motards qui se promenaient sur le terrain lors du dernier match contre la Tanzanie, c’est une monstruosité, ce n’est pas exact du tout.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués