DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: Régularité des salaires suffit-elle à taire la tension sociale?

Par Kpangbandjé - 19/08/2011

les partenaires sociaux reviennent à la charge pour exiger du gouvernement l’apurement des arriérés de salaires

 

Le retour à la légalité constitutionnelle a été pour les partenaires sociaux l’occasion de reprendre les négociations avec le gouvernement dans le but de rentrer dans leurs droits. Des pourparlers ont été ouverts entre le gouvernement et les partenaires sociaux à l’ASECNA à Bangui. Ils sont revenus à la charge pour exiger l’apurement des arriérés de salaires, le déblocage des effets financiers liés à l’avancement, au reclassement et aux indemnités de responsabilité. La tension de trésorerie évoquée par le gouvernement n’a pu convaincre les fonctionnaires et agents de l’Etat. Pour eux, si tension de trésorerie, il y a, elle devrait concerner tous les agents de l’Etat et non un groupuscule. Dans la mesure où le train de vie de l’Etat n’aurait pas changé d’un iota, il n’y a pas de raison de contraindre certains agents pendant que d’autres sont dans l’opulence et la suffisance.

 

Pour les centrales syndicales, le pays regorge d’immenses richesses, qui malheureusement ne profitent pas à tous. Selon l’opposition démocratique, l’irrégularité des salaires est liée à l’asphyxie des banques primaires de la place. Or, en se disant apolitiques, les centrales syndicales tiennent compte des débats politiques de l’heure pour exiger du gouvernement l’amélioration des conditions de vie et de travail. Pour l’instant, le personnel des Postes et Epargnes totalise plus d’une cinquantaine mois d’arriérés de salaires. Au niveau de la Socatel, le personnel enregistre plus de cinq mois d’arriérés de salaires. Le reste de la catégorie des agents de l’Etat fait partie de la classe des éternels oubliés. Somme toute, la régularité des salaires pour tous les agents de l’Etat ne pourra en cas de besoin baissé la tension sociale toujours persistante dans le pays. Comme quoi la trêve sociale observée par les centrales syndicales, n’aura duré qu’un moment.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués