NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le médiateur de la République a une promesse du général Laddé

Par journaldebangui.com, AFP - 11/08/2011

Une rencontre est prévue dans les prochains jours à Ndjamena

 

La dernière rencontre avait eu lieu en juin 2011 à Bangui en présence du Médiateur national de la République du Tchad et des forces armées internationales de la FOMAC. Le général rebelle tchadien avait promis de quitter sans délais le territoire centrafricain. Cependant, plus d'un mois après et à la suite de deux visites consécutives du président Bozizé de RCA au Tchad, force est de constater que le rebelle n'a pas du tout décampé. Au contraire, il s'est littéralement installé dans un village où ses hommes sèmeraient la panique au sein des populations locales. Ce sont ainsi des hommes du Front populaire pour le redressement (FPR) du général Abdel Kader Baba Laddé qui occupent depuis une dizaine de jours la commune de Pladama Ouaka située entre les villes de Bambari (centre-est) et Kouango (sud-est), selon la gendarmerie de cette localité.

 


© journaldebangui.com
Le général Baba Laddé lors de la signature de l'accord à Bangui en juin 2011
Pour parer au plus urgent, le médiateur de la République centrafricaine a pris sur lui d'aller à la rencontre du général rebelle et de ses troupes. Mgr Paulin Pomodimo, qui s'emploi à cette cause a laissé entendre qu'il aurait convaincu le chef des rebelles de se rendre à N'Djamena pour discuter avec les autorités. La rencontre que nous avons eue avec Baba Laddé s'est achevée sur une décision assez importante pour la population de chez nous. Dans une semaine, nous tous: Baba Ladé, le Médiateur, et quelques représentants de la communauté internationale, nous nous rendrons à N'Djaména pour que les Tchadiens se parlent entre eux, a affirmé Mgr Pomodimo qui est rentré mercredi 10 août 2011 d'une mission entamée samedi à Kaga Bandoro (nord) pour rencontrer le chef rebelle. Nous avons réussi à convaincre notre ami de nous accompagner à N'Djamena d'ici une semaine. Il faudrait que le Tchad prenne ses responsabilités, puisqu'en fait si on voit bien, c'est un Tchadien qui s'est installé chez nous, et il est tout à fait normal que ses problèmes se règlent au Tchad, a déclaré Mgr Pomodimo. La patience des Centrafricains est infinie pour qu'il puisse avoir de plus en plus de paix. Baba Laddé commence à devenir un problème réel sur notre territoire, a-t-il ajouté.

 


© journaldebangui.com
Le médiateur de la République de RCA
Egalement membre de la délégation, Jean-Francis Bozizé, le ministre centrafricain de la Défense, fils du président François Bozizé, a souligné la présence d'éléments incontrôlés chez les rebelles qui ont déraillé. Néanmoins le plus important à retenir, c'est que d'ici une semaine, il y aura finalisation d'un accord pour le retour définitif de ces éléments dans leur pays. Il a ajouté que les forces de sécurité avaient reçu des instructions de réagir. Ces derniers temps, il y a eu beaucoup d'exactions des hommes de Baba Ladé dans certains de nos villages, a dit le ministre à la radio. Baba Laddé a annoncé le mois dernier que l'accord de paix qu'il avait signé en juin était remis en cause à la suite de l'arrestation de deux de ses hommes au Tchad, le 16 juillet, au Tchad.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués