SOCIéTé  |    

La fin de non recevoir du ministre de l’enseignement supérieur aux étudiants

Par Fleury Koursany - 08/08/2011

Le Directeur General des Bourses et stages, Monsieur Personne Feikere reste à son poste

 

C’est la décision prise par le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Le limogeage sans condition de l’actuel Directeur General des bourses et stages est la principale revendication de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains qui avait déclenché un mouvement de grève. Cette grève estudiantine avait été sévèrement réprimée par les forces de défense et de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et balles réelles ayant gravement blessé un étudiant qui serait en voie d’évacuation au Maroc. Cette décision du ministre de tutelle visant à maintenir l’actuel Directeur général des bourses et stages à son poste n’est pas du gout des étudiants qui maintiennent toujours leur revendication initiale.

 


© journaldebangui.com
Les étudiants défiant les forces de l'ordre à Bangui
Face à ce bras de fer en perspective, les étudiants se sont donnés rendez vous ce lundi pour débattre de la situation tant, une forme de dissidence, selon certaines sources, tenterait de gagner le mouvement estudiantin. A l’origine de cette dissidence, une autre information faisant état de ce que cette grève a été décidée par l’ANECA tout simplement parce que le Directeur général de bourses et stages, M. Feikere aurait refusé de faire diligence aux sollicitations du président de l’Association estudiantine visant à incorporer 40 noms d’étudiants fictifs dans la liste des boursiers de cette année. Devant le refus du Directeur général des bourses et stages, le président de l’ANECA, mentionne cette source, aurait promis défier dans le rue le DG des bourses en exigeant son limogeage.

Or, il se trouve que lors de l’Assemblée générale des étudiants centrafricains tenue bien avant le dépôt de préavis de grève, les étudiants ont plutôt accusé l’actuel Directeur général des bourses et stages d’avoir soustrait 40 noms d’étudiants remplacés par 40 autres noms d’étudiants de son institut. Et c’est plutôt le refus du DG Personne Feikere de réintégrer les 40 noms d’étudiants unilatéralement enlevé de la liste des boursiers que les travaux de la commission nationale d’attribution des bourses ont été suspendus. Avec cette nouvelle donne sur fond d’accusation réciproque, le gouvernement sera sollicité pour parer aussi prudemment à l’imprévu.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués