NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Les excuses des retraités militaires et gendarmes

Par Fleury Koursany - 08/08/2011

Ils réclament toujours le paiement des leurs arriérés de salaires s’élevant à environ 19,5 millions FCFA par personne

 

C’est par le truchement de M. Lucien Malick Passinga, Secrétaire général du Collectif des retraités et gendarmes que des excuses ont été adressées au représentant de l’Union Européenne en Centrafrique et au Médiateur de la République Centrafricaine. Les deux personnalités, avaient été séquestrées durant plus de 30 heures par les retraités militaires et gendarmes qui réclament toujours du gouvernement centrafricain, le paiement des leurs arriérés de salaires dont ils estiment le montant à environ 19, 5 millions Fcfa par personne. Il a fallu une intervention musclée décidée par les autorités centrafricaines en vertu des dispositions de l’Accord de Vienne portant protection des Ambassades pour que la représentation de l’Union Européenne en Centrafrique soit libérée des mains des retraités militaires et gendarmes qui l’avaient assiégée. Durant cet assaut mené par les forces de défense et de sécurité, quelques retraités militaires avaient été faits prisonniers et leur Collectif qui s’est entretenu avec le premier ministre centrafricain demande au gouvernement d’opter pour la paix qui n’a pas de prix et non des poursuites judiciaires. Par cette demande, le Collectif des retraités militaires et gendarmes sollicite la libération de ses frères d’armes qui devraient être présentés au juge ce lundi matin.

 


© journaldebangui.com
Quelques retraités militaires et gendarmes devant le Conseil de Médiation à Bangui
Pourquoi avoir assiégé la représentation de l’UE
Primo, il se trouve que c’est l’Union Européenne qui a octroyé au gouvernement centrafricain, les fonds ayant permis d’intéresser les militaires et gendarmes admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Deuxio, il se trouve aussi que le représentant de l’Union Européenne en Centrafrique, via le ministre centrafricain de la Défense, de la restructuration de l’Armée et des Victimes de guerre, Jean Francis Bozize, a adressée à l’équipe ayant géré les fonds de l’UE décaissés au profit des retraités militaires et gendarmes de tutelle, ses chaleureuses félicitations pour avoir respecté scrupuleusement les procédures arrêtées à cet effet. Tertio, il se trouve enfin que les félicitations de l’Ambassadeur de l’UE en Centrafrique adressées à cette équipe par le truchement du ministre de tutelle qui est dans la ligne de mire du Collectif des retraités militaires et gendarmes les a agacées au point de les pousser à cette maladresse de séquestration du représentant de l’UE en Centrafrique. Tant, ils n’arrivaient pas à comprendre que des félicitations aient été adressées à des gens quand bien même ils estiment que le pactole alloué pour leur cause ait été mal géré.

 


© cap
L'Ambassadeur de l’Union Européenne en Centrafrique, Guy Samzun
Et le Médiateur dans tout ça?
Le pêché du Médiateur de la République, confie un retraité militaire, c’est d’avoir confondu les rôles. En effet, déclare cet officier, le Médiateur de la République, prélat de son Etat avait signifié aux retraités militaires et gendarmes qu’à l’instar de Jésus Christ le fils de Dieu, qu’il était lui aussi prêt à porter par dessus sa tête, le fardeau des retraités. Et comme ils n’arrivaient pas à obtenir des résultats probants aussi bien du coté du ministre de la Défense que de l’Union Européenne, ils se sont souvenus de la déclaration du Médiateur de la République et ont décidé de faire appel à lui afin qu’il porte leur croix, comme il l’a dit lui-même et c’est ce qui a justifié son enlèvement et sa séquestration conjointement avec le délégué de l’Union Européenne en Centrafrique.

En réaction, l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Centrafrique, Guy Samzun a déclaré sur les ondes de RNL que les fonds qui ont été octroyés par l’Union Européenne et devant servir au paiement des retraités militaires et gendarmes ont été très bien gérés puisqu’ils ont les papiers qui attestent de sa bonne utilisation. Les fonds n’ont jamais transité par le compte d’une personnalité de la République mais ont quitté le compte initial pour les comptes des heureux bénéficiaires que sont les retraités militaires et gendarmes avec bien sur des variations tenant compte des statuts de chaque bénéficiaire. Peut être qu’avec un peu d’explications sur les procédures utilisées quant au calcul des soldes des retraités militaires et gendarmes, ceux-ci pourraient entendre raison.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués