SOCIéTé  |    

Centrafrique: Une nuit d’enfer à Galabadja dans la Capitale Bangui

Par Kpangbandjé - 02/08/2011

Le 8ème arrondissement serait en proie à une forte tension entre les jeunes et les force de l’ordre

 

Tout part d’un banal contrôle de police qui tourne au drame et à une émeute généralisée. La journée du 1er août s’achève alors que les esprits ne sont pas calmés à l’université. Dans le 8ème arrondissement, alors qu’ils sont à leur poste de travail, les éléments du commissariat de quartier effectuent des contrôles de routine. Ils ont intercepté un motard qui passait par là et auraient confisqué sa moto. Il était entrain de négocier les conditions de reprise de son bien lors qu’un moto-taximan roulant à grande vitesse voulait ignorer le poste de contrôle improvisé. Un policier a brusquement surgi devant lui en lui demandant de se garer sur le bas-côté. Mais, dans son élan, il a violemment percuté le policier avant de tomber. Les autres policiers se sont rués sur lui pour le bastonner à l’aide de matraques et le frapper avec des crosses de leurs armes. Le jeune, dans la détresse, a tenté tant bien que mal de se défendre mais, cela n’a fait qu’irriter la colère des flics qui l’auraient probablement torturé.

 


© journaldebangui.com
Dans les rues de la capitale Bangui
Les jeunes du 8ème arrondissement fous de colère et qui ne peuvent rester indifférents devant une telle violence, se sont armés qui de bâtons, de machettes, etc. pour aller à la rencontre de ces policiers. C’est ainsi qu’une grande bagarre a viré à l’émeute. Plusieurs coups de feu ont été tirés. Certains pour influencer les manifestants, d’autres à bout portant sur ces derniers. Pour le moment, on ignore le nombre des blessés mais il faut préciser qu’un groupe de jeunes aurait emmené un policier de force derrière le commissariat de police à l’abri des regards et l’auraient sauvagement torturé. Dans les rangs des policiers, on compterait deux blessés graves. C’est l’arrivée des renforts aux éléments des forces de l’ordre qui a fait fuir les manifestants. Quelques minutes après, une chasse aux sorciers s’est installée dans le quartier. Des jeunes seraient persécutés jusque dans les quartiers où certains d’entre eux seraient capturés. Selon une indiscrétion, les autres jeunes promettent de sortir dans la rue si les leurs ne sont pas relâchés. Pour l’instant, alors qu’une forte pluie s’abat sur la capitale, la tension semble calme.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués