NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Abakar Sabone du MLCJ passe le relais à Tidjani Abator

Par Fleury Koursany - 01/08/2011

Cela remettrait-il en cause, l’efficacité du processus DDR lancé depuis quelques semaines par le Chef de l’Etat?

 

C’est par une note intitulée «Déclaration de passation de pouvoir» que le Président fondateur du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ), Abakar Sabone a passé les pouvoirs de Président de ce mouvement armé à son Chef d’Etat major, Tidjani Abator. Dans cette correspondance, Abakar Sabone mentionne que c’est l’article 17 des statuts du MLCJ qui lui donnent la possibilité de «passer le témoins» à Tidjani Abator, actuel Chef d’Etat-major dudit mouvement afin d’assurer «les fonctions de Président du mouvement jusqu’à la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire dans les 45 jours pour désigner un Président à la tête du mouvement»

Motif
Pour comprendre un peu le fond de cette démission d’Abakar Sabone de la direction de son mouvement, il faut repartir en mai 2011 pour en avoir le cœur net. Le 19 mai 2011, par une correspondance adressée au Président de la République Centrafricaine, le président fondateur du MLCJ, Abakar Sabone démissionnait avec fracas de son mouvement arguant à l’époque qu’il démissionnait pour reprendre sa liberté et s’occuper de ses affaires personnelles. Cette argumentation a encore été brandie par Abakar Sabone dans cette «déclaration de passation de pouvoir» tout en tempérant qu’il reste toutefois attaché «au processus de paix et à l’Accord global de Libreville préalable à la stabilité et à la cohésion». Or, il se trouve que selon des informations circulant sous cape, la démission du président fondateur du MLCJ de la tête de son mouvement est guidée en partie par le manque de moyens et une forme «d’injustice» comme cela se dit qui a été observée dans les relations du pouvoir avec les mouvements rebelles.

 


© cap
Un groupe de politico-militaire
Deux poids deux mesures
Certaines sources soutiennent que le président du MLCJ tout comme certains leaders rebelles signataires de l’Accord global de paix de Libreville protesteraient en coulisses contre le fait que le pouvoir de Bangui donnerait plus d’importance au mouvement rebelle de l’APRD (Alliance Populaire pour la Restauration de la Démocratie) que dirige Jean-Jacques Demafouth. La preuve en est que le pouvoir de Bangui, lors de la campagne électorale de janvier 2011 avait bombardé certains leaders des mouvements rebelles centrafricains du titre de «conseiller à la présidence en charge du DDR». Il se trouve que les mouvements rebelles que sont l’UFDR de Zacharia Damane, le FDPC (Front Démocratique du Peuple Centrafricain) de Martin Koumtamadji alias Abdoulaye Miskine, l’UFR (Union des Forces Républicaines) de Florian N’Djadder n’ont vu qu’un seul de leurs représentants être nommés comme Conseillers à la Présidence de la République en charge du DDR alors que l’APRD s’est vu gratifier 2 postes de Conseillers en charge du DDR. Une situation qui n’est pas du goût des autres mouvements rebelles qui voient là, une politique de deux poids deux mesures.

En plus de cette situation, une autre information fait ressortir le fait que le pouvoir de Bangui aurait aussi mis à la disposition des deux conseillers en charge du DDR de l’APRD, des véhicules de fonctions alors que les représentants d’autres mouvements n’ont pas de moyens roulants. Sans pour autant oublier, l’épineux problème de PGA dont le paiement semestriel par le gouvernement connaît aussi des problèmes non résolus à ce jour. C’est dire donc que la démission du président fondateur du MLCJ cacherait autant de problèmes qui pourraient si l’on n’y prend garde, remettre en cause, l’efficacité du processus DDR lancé depuis quelques semaines par le Chef de l’Etat.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués