FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Centrafrique: Le CNM, la société civile et les services de santé

Par Kpangbandjé - 01/08/2011

Le forum a accouché des fortes recommandations à l’endroit du gouvernement centrafricain pour revoir certains points liés au secteur de santé

 

Les journées de réflexion du 27 au 29 juillet 2011 sur les problèmes du secteur santé en République Centrafricaine ont pris fin à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale à Bangui. Les acteurs venus de différentes organisations ont identifiés les goulots d’étranglement qui affaiblissent le bon fonctionnement des services de santé. Dix communications sur différents thèmes liés au problème de la santé étaient introduites par les présentateurs. Les problèmes évoqués concernent entre autres la bonne gouvernance et le leadership, les ressources humaines, la gestion de l’information, le financement du secteur sanitaire, les médicaments, vaccins et technologies, les prestations de service. A la fin des travaux, les participants ont proposé quelques solutions d’urgence à savoir: l’élaboration et l’adoption d’un code de santé publique, la définition claire d’un profil de carrière par rapport à chaque corps de santé, l’application des sanctions exemplaires à l’endroit des cadres indélicats de santé qui vont en l’encontre des règles du bon fonctionnement du service. Aussi, un comité conjoint de dix membres constitués de: la société civile, la collectivité, le département de la santé, la finance, l’Université de Bangui, le syndicat des personnels de la santé, le conseil de l’ordre des médecins, l’association des sages femmes, l’association des infirmiers et infirmières et la fonction publique, a été mis en place et placé sous l’égide du conseil national de la médiation.

 


© cap
Le personnel de santé hors de ses murs
La cérémonie de clôture présidée par le Médiateur de la République Mgr Paulin Pomodimo, a mis fin à ces assises. Dans son discours de clôture, Mgr Pomodimo a exhorté les partenaires au développement à renforcer leur appui déjà indispensable à la consolidation du système de santé en République centrafricaine. Il a invité également les représentants de la société civile à s’impliquer davantage dans l’information et la sensibilisation de la population en vue de sa meilleure implication à l’amélioration du système sanitaire centrafricain. Enfin, il a remercié les partenaires, notamment l’OMS, l’UNICEF et le FNUAP pour leurs contributions à l’organisation de ce séminaire. L’on espère bien que toutes les recommandations faites par les participants, seront prises en compte par le gouvernement centrafricain afin de remédier une fois pour toutes aux dysfonctionnements dans les centres hospitaliers de la République centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués