NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: La décentralisation et la régionalisation à l’ordre du jour

Par Kabongo, Ai Bangui - 29/07/2011

Les travaux de l’atelier national de validation des projets de textes sur la décentralisation et la régionalisation se tiennent à Bangui

 

En prélude à cet atelier, la direction nationale du Programme Cadre Gouvernance Démocratique près du Pnud-Centrafrique a tenu le 23 juillet, un point de presse au cours duquel un accent particulier a été mis sur la relance du processus de la décentralisation et de la régionalisation, lequel processus, selon le Haut Commissaire à la Décentralisation et Régionalisation, M. Georges Petro Koni Zeze, «s’inscrit dans la logique de la réforme de l’état, qui au-delà des reformes constitutionnelles du 27 décembre 2004, recouvre l’organisation de l’administration, implique une transformation de l’action publique, les modes d’intervention des pouvoirs publics dans la société». L’objectif de cet atelier est, selon le haut commissaire, la redynamisation du processus de décentralisation et de l’enracinement de la démocratie à la base d’une part, et d’autre part de remédier aux insuffisances relevées dans le cadre juridique et institutionnel de la décentralisation et enfin d’impliquer tous les acteurs de façon participative et consensuelle dans l’élaboration du cadre juridique et institutionnel.

 


© leconfident.net
Le Haut Commissaire à la Décentralisation et Régionalisation, M. Georges Petro Koni Zeze
Pour le haut commissaire, cette réforme englobe non seulement l’état mais aussi les collectivités territoriales, les structures d’organisation, les procédures et les méthodes, les attributions et compétences ainsi que le fonctionnement de toute l’administration à ses différents échelons et ses relations avec les usagers. Selon M. Petro Koni Zeze, la décentralisation et régionalisation ne sont que la réforme de l’administration du territoire. Cette réforme, explique-t-il «est consécutive à la vision du chef de l’état qui envisage d’asseoir à l’horizon 2015, une administration territoriale performante et efficace avec des instances locales, des services déconcentrés dotés de moyens adéquats et capables d’assurer une bonne gestion des affaires publiques et fournir des prestations de qualité aux populations devenues à la fois actrices et bénéficiaires»

Compte tenu des enjeux et défis que recèle le projet de décentralisation et régionalisation, l’orateur a invité les hommes de média à suffisamment les disséminer et vulgariser pour une meilleure adhésion et participation de la population bénéficiaire. Cet atelier fait suite à la première phase de relecture et d’élaboration des projets de textes démarrée en 2009, qui a continué en 2010 et s’est poursuivie entre temps par des consultations.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués