SOCIéTé  |    

La magistrature centrafricaine secouée par les sanctions disciplinaires

Par Fleury Koursany - 21/07/2011

Une justice décriée qui ne rend plus justice mais qui a accepté à son corps défendant de rendre service au détriment du droit rendu au nom du peuple centrafricain

 

Mais au nom de quel peuple cette justice «injuste» et à deux vitesses est-elle rendue en Centrafrique? La question reste tout de même posée et il fallait absolument que les acteurs de la justice que sont les magistrats et avocats dans une certaine mesure puissent étaler au grand jour les limites de leurs actions pour qu’on se rende compte que la justice centrafricaine a véritablement besoin d’un sacré coup de balaie dans la fourmilière.Le Président du Conseil supérieur de la magistrature qui n’est personne d’autre que le Président de la République, acculé à tout bout de champ a fini par se rendre à l’évidence que le déshonneur qui caractérise la justice centrafricaine ne pourra plus avoir droit de cité au sein de l’appareil judiciaire.Une série de sanctions a commencé à frapper les magistrats qui sont rétrogradés par décret du président de la République pour «manquements à leurs devoirs, à l’honneur, à la délicatesse et à la dignité».

 


© corbis image
Juges et magistrats de RCA
Il n’en fallait pas plus pour comprendre que l’épée de Damoclès plane désormais au-dessus de la tête des magistrats et acteurs de la justice centrafricaine qui se croyaient jusque là impunis. Mais bien plus que cela, les populations centrafricaines qui redécouvrent une nouvelle sagacité politique sous le ciel centrafricain attendent voir si véritablement ces séries de sanctions pourront infléchir les déshonneurs souvent faits à la justice par les acteurs sensés appliquer à la lettre, les lois de la République.Car si cette nouvelle forme de gouvernance devrait devenir une réalité en Centrafrique, l’on peut espérer que la justice redevienne réellement le dernier rempart du citoyen centrafricain. Reste aussi à voir si cette manière de sévir du Président du Conseil supérieur de la magistrature n’est-elle pas destinée à satisfaire des calculs très éloignés de la politique politicienne.

7 magistrats admis à la retraite, 3 autres radiés
Ils sont 7 magistrats centrafricains à tomber sous le coup fatal du décret du président de la République Centrafricaine les appelant à faire valoir leurs droits à la retraite. Après de bons et loyaux services rendus à la nation centrafricaine, les magistrats Gueret François, Grothe Antoine, Gbokou Jacques, Faustin Gabriel Mbodou, Serge Fidele Bereau, Antoine Maradas et Eloi Limbio sont admis à faire valoir leurs droits à la retraire. Le décret les concernant a été signé ce mardi, 20 juillet 2011 par l’autorité compétente. L’article 3 de ce décret précise que les «intéressés sont soumis pendant la période de leur retraite au régime de pension applicable aux magistrats conformément aux textes en vigueur».

 


© corbis image
Juges, magistrats et avocats de RCA
Alors que les 7 magistrats ci-dessus cités bénéficieront de leurs pensions de retraite, trois autres magistrats, radiés par décret du Président de la République n’y auront pas droit. Ce sont Monsieur Balezou Gloum Abel Jacquy, magistrat de 1er grade, 2ème échelon et Mesdemoiselles Psimhis Mauricette, magistrat de 2ème grade, 4ème échelon et Déjean née Yakawé Thérèse, magistrat hors hiérarchie qui sont radiés de la magistrature de l’ordre judiciaire pour abandon de poste. Ces séries de radiation, mise à la retraite et autres sanctions disciplinaires ayant frappées des magistrats font suite au Conseil disciplinaire et Conseil supérieur de la magistrature centrafricaine qui se tient depuis quelques mois dans la Capitale centrafricaine.
Fleury Koursany
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués