NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Guinée: Alpha Condé échappe à une attaque contre sa résidence

Par Ariane Nkoma - 20/07/2011

Sa résidence a été attaquée cette nuit par un commando lourdement armé

 

La résidence du président guinéen Alpha Condé a été prise pour cible tôt ce mardi 19 juillet par un commando lourdement armé, mais le chef de l'Etat se trouve en sécurité et les assaillants ont été repoussés, a-t-on appris de source proche de la présidence. Le président était là lors de l'assaut, mais il est sain et sauf, a indiqué cette source. La garde présidentielle a réussi à repousser les assaillants. La résidence, aux abords de la capitale Conakry, a été sérieusement endommagée par les combats. Des témoins du quartier de Kipé où est située la résidence privée du chef de l'Etat, ont parlé de tirs à l'arme lourde qui ont duré de 03H00 (GMT et locales) à 05H30, affirmant qu'ils provenaient de militaires. La maison d'Alpha Condé a été touchée par une roquette, a affirmé un journaliste qui se trouvait dans le quartier de Kipé. Aucune information officielle n'était dans un premier temps disponible sur l'origine et les raisons de ces tirs, ni sur d'éventuelles victimes. Des barrages militaires ont été établis dans toute la ville et les accès au quartier administratif de Kaloum, au centre de Conakry, étaient fermés à la circulation ce mardi matin, selon des témoins.

Ce regain de tension dans la capitale guinéenne intervient près de sept mois après la prise de fonction, le 21 décembre 2010, d'Alpha Condé, premier président démocratiquement élu de Guinée dont l'une des premières tâches a été de mettre en place une réforme du secteur de la défense et de sécurité. L'histoire de la Guinée a été marquée par des coups d'état et tentatives de coups d'état militaires, le dernier en date ayant porté au pouvoir en décembre 2008, le capitaine Moussa Dadis Camara. C'est ensuite un régime de transition dirigé par un autre militaire, le général Sékouba Konaté, qui a dirigé le pays jusqu'à l'organisation d'une élection présidentielle en 2010 remportée par Alpha Condé au deuxième tour en novembre face à Cellou Dalein Diallo qui avait accepté sa défaite.

 


© http://alphaconde.com
Alpha Condé attaqué dans sa résidence
Le 2 juillet, le colonel Moussa Keita, ancien secrétaire permanent du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement), aile politique de la junte militaire de Moussa Dadis Camara dont il était très proche, avait été arrêté en pleine rue à Conakry. Il est depuis détenu dans un lieu tenu secret et inaccessible à sa famille selon la Coordination des organisations de défense des droits humains (CODDH). Avant son arrestation, le colonel Keita avait fait des déclarations à la presse sur la gestion du régime de transition du général Konaté, affirmant en particulier que ce dernier avait détourné plus de 20 millions de dollars.

Pourtant, quelques heures avant les tirs, un grand meeting avait été organisé hier lundi 18 juillet par l’actuel directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale (Cnss) et président du parti politique La Cause Commune (LCC) au palais du peuple. Malick Sankhon a appelé ses militants et sympathisants à soutenir les actions du gouvernement, de l’alliance arc-en-ciel et du RPG. Pour Malick Sankhon que l’on veuille ou non, c’est Alpha Condé qui est là. Il est là pour dix ans. Que ceux qui ne veulent pas de lui se jettent dans l’eau ou dans les rails a-t-il lancé dans la langue du terroir. S’adressant aux jeunes et aux femmes, le président de LCC leur a dit: vous êtes les gardiens de ce quinquennat. Vous devez faire une ceinture autour de lui. Alpha Condé a besoin du temps, du soutien de tout le monde pour sa réussite. Une réussite qu’il doit assurer à tout prix.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Un soldat de la garde présidentielle a été tué et deux ont été blessés mardi lors de cette attaque menée par des militaires contre la résidence du président guinéen Alpha Condé à Conakry, ont déclaré à l'AFP deux ministres guinéens.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués